Petits jeux, grandes émotions

Saint-Marin - 2017

Direction l'Italie et l'État enclavé de Saint-Marin pour l'édition 2017. Après le froid islandais, c'est l'écrasante chaleur de la côte adriatique transalpine qui attendait les sportifs monégasques. Si la gymnastique et le golf ont disparu du programme, le cyclisme (route et VTT), les boules (pétanque et lyonnaise) et le tir à l'arc l'ont rejoint. 

Img 3738

Une XVIIe édition réussie pour les athlètes de la Principauté avec 34 médailles au compteur et une cinquième place finale annonçant de belles choses pour la suite.

Quand le bronze vaut de l'or

Les volleyeurs font partie des équipes sur lesquelles on compte pour la médaille. S'ils pourraient l'emporter à chaque édition au championnat des tribunes, ils n'ont pas réussi à ramener de breloque, contrairement à leurs compères du beach. Alors que les filles ont confirmé (voir encadré médailles), la paire de garçons, composée de Michael Chamy et Frank Gopcevic, a écrit une belle page de l'histoire du beach monégasque. 

Img 3394

Pas forcément programmés pour aller chercher la breloque, le duo a déjoué tous les pronostics, à force d'abnégation et de lutte de tous les instants, pour grimper sur la troisième marche du podium. Il suffisait de voir les larmes de joie des deux bonhommes à la fin du dernier match et d'une victoire au 3e set, à l'arraché, pour comprendre que cette médaille de bronze avait une saveur toute particulière. Celle de la victoire. Rarement une troisième place aura autant eu le goût de la première.

Bessi enfin en or

Les judokas de Marcel Pietri et François Bick apportent toujours une forte contribution à la moisson de médailles monégasques. Si Yann Siccardi a ajouté une breloque en or supplémentaire à sa collection, Cédric Bessi est lui aussi allé chercher la sienne. Le Monégasque, présent sur le circuit international depuis plusieurs années, avait en lui une grande envie d'enfin décrocher l'or aux JPEE. 

Img 1787

La route n'a pas été simple, mais sa détermination a fait pencher la balance de son côté lors de cette quête. S'il a pu se faire surprendre quelques fois, celui qui évolue en -73 kg n'a pas flanché, a su se remobiliser et a remporté ses combats sur ippon. Une victoire pleine de fierté pour le camp monégasque, et notamment pour Cédric, récompensé de ses efforts après deux médailles de bronze lors de deux précédentes éditions.

Retours gagnants

A l'instar des golfeurs en Islande pour leur première, les boulistes ont soigné leur retour sur le devant de la scène après quelques années d'absence aux JPEE. Six engagés, six médailles. Un sans faute ou presque pour les pratiquants de la pétanque comme de la lyonnaise, chacun rentrant avec sa breloque autour du cou. Un doublé en argent pour le sport boules, où Florian Valeri s'est illustré en simple, comme en double, accompagné du jeune Gianni Bresciano. 

Chg 7512

En pétanque, Cincinnato Martire a mis tout le monde d'accord en simple (or) avant de grimper sur la troisième marche du podium en compagnie de Jean-Luc Fuentes (bronze en double). Chez ces dames, Marie-Laure Sana (argent) et Aline Monge (Bronze) ont également soigné leur palmarès. Il en a été de même chez les cyclistes. 

Img 0961

Absents en Islande, routiers et vététistes étaient de retour à Saint-Marin. Un retour gagnant là aussi puisque Victor Langellotti, passé professionnel depuis, a remporté l'argent lors du contre-la-montre tandis que son coéquipier d'alors, Andrej Petrovski, avait ramené le bronze après une belle prestation sur la course sur route. 

Jeunesse et succès

Qui a dit que l'expérience prévalait sur la fougue de la jeunesse ? Malgré une moyenne d'âge plus que basse (entre 15 et 16 ans), l'escouade de Michel Pou a prouvé lors de ces Jeux que les nageurs (et dans ce cas, surtout les nageuses) monégasques avaient de quoi jouer les premiers rôles. A commencer par Tiffany Pou, dont les JPEE 2017 resteront comme une masterclass pour la jeune fille, alors âgée de 21 ans. 

Chg 6540

La grande sœur de Lisa, future médaillée elle aussi, a surclassé l'adversité en papillon. Sur 200 m, d'abord, où elle a remporté l'or, puis sur 100 m, en s'adjugeant la 2e place. Sa troisième breloque (argent) est une œuvre collective sur 4 x 100 m nage libre en compagnie de Pauline Viste, Tifenn Bertaux et Laurianne Gerbaudo. Pauline Viste a d'ailleurs ramené une deuxième médaille avec elle après sa troisième place sur 50 m nage libre, synonyme de bronze. 

La beauté des relais

Poser les bases. Une compétition peut parfois servir à préparer la prochaine. Et lorsque l'on a le recul nécessaire, on se rend compte que cela paie. Avec 5 médailles à Saint-Marin, l'athlétisme monégasque a été en dessous de ses performances des dernières éditions. Mais a su poser les bases d'un avenir plus radieux. Un avenir qui s'est également écrit au présent, avec, notamment, le relais 4 x 400 m, où un certain Téo Andant évoluait. 

Img 3610     Img 3662

Déjà médaillé d'or sur la distance en solo, il a ensuite pris le bronze du relais en compagnie de Brice Etes, Giovanni Molino et Marvin Bouilly. Autre moment de joie, celui du relais 4 x 100 m (Michel Arlanda, Thomas Carreda, Thomas Mironenko et Hugo Marbotte). Il suffisait de voir les étoiles dans les yeux de Frédéric Choquard, le coach des sprinteurs, pour comprendre à quel point cette médaille de bronze valait bien plus à leurs yeux. 

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Carte identité pays

Lieu : Saint-Marin
Population : plus de 33 000 en 2020
Superficie : 61,19 km2
JPEE : XVIIe édition, la 3e édition sur le sol islandais (précédente en 1997)


Délégation

Chefs de mission : Raymond Gnutti et Sébastien Gattuso
Sports : 12 disciplines représentées (athlétisme, beach-volley, cyclisme, judo, natation, pétanque, sport boules, tennis, tennis de table, tir, tir à l'arc, volley-ball)
Athlètes : 98
Porte-drapeau : Jamal Baaziz (athlétisme)
Médailles : 34


Le coup de cœur de l'envoyé

"On prend les mêmes et on recommence. Ou presque. Quelques heures de route après le Grand Prix de Monaco et nous voilà de retour pour les JPEE. Cette fois-ci, c'est la côte adriatique de l'Italie qui nous accueille (nous logeons à Rimini) avant de découvrir ce petit état haut-perché qu'est Saint-Marin. Pas de doudoune ce coup-ci, short, t-shirt et lunettes de soleil sont de rigueur. Au travers des Jeux, et des années passées au journal, j'ai forcément noué des liens avec certains sportifs, dirigeants ou officiels. Je ne m'en cache pas, d'ailleurs. Et je dois dire que la médaille obtenue par Frank Gopcevic et Michael Chamy m'a particulièrement touché. Nous nous apprécions beaucoup et voir ce sourire, ces larmes au milieu d'un visage plein de sable restera sans doute comme mon grand souvenir de cette édition. J'en ai d'ailleurs tiré une photo qui reste encore aujourd'hui l'une de mes préférées, si ce n'est ma préférée." R.C. 


Les autres médailles

Athlétisme
Jesse Aliaga-Jacob : (110 m haies)
en argent
Lise Boryna : (400 m haies) en bronze

Beach-volley
Caroline Revel-Chion
et Magalie Muratore : en bronze

Judo
Sara Allag : (-52 kg) en bronze
Yann Siccardi : (-60 kg) en or
Benjamin Scariot : (-66 kg) en argent
Johan Blanc : (-81 kg) en argent
Benjamin Scariot, Jean-Christophe Bracco, Franck Vatan : par équipe en bronze

Tir
Boris Jeremenko :
en bronze sur le tir au pistolet à 10 m