Guillaume Néry, vertige de la mer

Avec un livre et un film qui sortent à quelques semaines d'intervalle, le quotidien du Niçois est particulièrement rythmé. Une effervescence rare pour l'apnéiste, plus habitué au silence des profondeurs.

"A 30 m de profondeur, je coule. Je place mes bras le long du corps et je ne fais plus aucun mouvement. Je suis une pierre et je tombe, je suis aspiré. Et c'est jouissif. C'est un moment de liberté totale. J'ai toujours rêvé de voler, de faire du base jump. C'est ce qu'on fait sous l'eau, on vole". Voilà les mots qu'avait utilisé Guillaume Néry lorsque Le Monde lui avait demandé de décrire ses sensations pendant une descente.

Ses nombreux records, de France ou du monde, ont participé à sa renommée. Mais la quête du Niçois, qui a commencé l'apnée à 14 ans, est bien plus personnelle. Une question d'équilibre, en somme. 

"L'apnée, que je pratique depuis près de dix-sept ans, m'a mené à une réflexion qui va bien au-delà du simple sport. La connaissance de soi, une certaine philosophie de vie, des questions un peu métaphysiques, notre place sur la planète."

"Narcose" en salles mi-mai

Mieux se connaître, c'est aussi savoir lâcher prise, se laisser gagner par l'ivresse des profondeurs. "On appelle cela la narcose. C'est d'ailleurs le titre du film réalisé par ma compagne, Julie Gautier, qui met en images toutes ces hallucinations que je peux avoir pendant une plongée. Avec la pression, on a des petites bulles d'azote qui passent dans le sang . L'azote a un un effet narcotique, il va perturber un peu les connexions nerveuses", expliquait Guillaume Néry le week-end dernier, durant le journal de 20 heures de France 2.

Lorsqu'elle avait présenté pour la première fois le synopsis de son film, Julie Gautier, ancienne recordwoman de France d'apnée en profondeur, en avait expliqué la genèse. 

"Je pensais tout savoir sur lui, sur sa manière d'aborder l'apnée. Mais il y a quelques années il s'est mis à me raconter ses hallucinations, un peu comme une confidence, quelque chose d'inavoué, d'extrêmement intime. C'est là qu'est né 'Narcose' dans mon esprit."

Julie Gautier et Guillaume Néry ont déjà réalisé plusieurs projets vidéo ensemble, notamment "Free fall", une chute vertigineuse dans le Dean's blue hole, le gouffre marin le plus profond du monde. Des images vues plus de 18 millions de fois depuis leur mise en ligne, en mai 2010.


"Profondeurs" déjà disponible

En plus des images, captivantes, à la beauté stupéfiante, le Sudiste a voulu faire partager son expérience au travers d'une biographie, écrite en collaboration avec Luc Le Vaillant.

"J'ai voulu que le fil rouge du livre soit le récit d'une plongée profonde, étape par étape, avec la description précise de l'ensemble des adaptations du corps et du mental au fil de la plongée. En partant de là, je reviens tout au long du déroulé de cette plongée, sur les évènements marquants de ma vie personnelle et de mon parcours."

L'ouvrage, publié aux éditions Arthaud, est disponible en librairies.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :