Brice Etes fait tomber le record monégasque sur 3 000 m

Engagé sur un meeting d'athlétisme à Nice vendredi soir, le coureur monégasque Brice Etes, de retour à la compétition après 3 ans d'arrêt, a fait tomber un vieux record national sur 3 000 m.

Il datait de 1948 et était la propriété d'Emile Battaglia. Il ? Le record monégasque sur 3 000 m. Depuis vendredi soir, il est désormais détenu par un autre coureur de la Principauté. Aligné au départ du 3 000 m du meeting organisé à Nice, Brice Etes a établi une nouvelle marque nationale sur la distance en parcourant les 3 000 m en 8'33''82. Une belle performance pour Brice qui est récemment revenu à la compétition.

"J'avais mis la compétition de côté depuis 3 ans. Laurent Di Guisto et son groupe m'ont proposé de me lancer sur un marathon et je me suis mis à m'entraîner avec cet objectif en tête. Je devais courir celui de Valence le 6 décembre prochain, mais il a été annulé. Je me suis remis à l'entraînement depuis la fin du confinement et j'ai couru un premier 3 000 à Toulon, il y a deux semaines. Là, à Nice, les conditions étaient parfaites et je visais un temps entre 8'40 et 8'45 pour battre le temps que j'avais fait à Toulon (il avait fait 8'55 avec du vent contre)."

Parti vite, Brice était sur les bases des 8'40 au 2e km, avec quelques mètres d'avance sur ses poursuivants. "J'ai relancé un peu et j'ai couru le dernier kilomètre entre 2'45 et 2'46. Au moment où j'ai franchi la ligne, je regarde Laurent qui me dit '33'. Je lui réponds que je m'en fichais du temps sur le dernier 200, et là il me dit que c'est mon temps global. C'était une vraie surprise et j'étais très content de battre ce record", glisse Brice. 

Un corps en paix

Une performance qu'il doit aussi à une plénitude retrouvée avec son corps, lui qui a souvent été gêné par les blessures dans le passé. "J'ai vu un kiné qui a trouvé d'où venaient mes problèmes de tendon et de mollet. J'ai une calcification à la cheville et il m'a proposé de modifier ma foulée, ce qui m'a permis de retrouver l'entraînement sans problèmes ni douleurs. J'ai aussi couru ce 3 000 avec les nouvelles chaussures Nike avec la plaque de carbone et je me suis rendu compte qu'il était aussi plus simple de courir avec ces chaussures." 

S'il ne perd pas de vue son objectif de marathon, Brice va désormais s'attaquer au 1 500 m dans quelques jours, à Lyon. "C'est la dernière course que je peux faire et comme j'avais prévu de monter à Lyon voir mon ancien entraîneur, je vais en profiter pour faire un 1 500 avec son groupe. J'espère faire moins que 3'55''11", précise Brice, qui avait déjà établi ce record en 2013.  

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :