Décès de Robert Enrietti, doyen de l'ASM

Il avait pris sa première licence en 1944 et avait fêté son 90e anniversaire en même temps que la section Athlétisme en 2014.

C'est un pan de l'athlétisme monégasque qui vient de s'en aller. Une "mémoire ambulante qui se souvenait de tout", ajoute l'ASM Athlétisme. Robert Enrietti s'est éteint à l'âge de 96 ans. Il avait rejoint la section en 1944. Après avoir remporté le titre de champion départemental du 800 mètres à cinq reprises, avec un record en 1'58''7 en 1948, Robert Enrietti avait ensuite embrassé une carrière de dirigeant. Intégrant le bureau directeur en 1954, il a toujours œuvré en faveur de ce sport qu'il chérissait, que ce soit comme chronométreur, juge à l'arrivée ou encore en tant que responsable des équipements de la délégation monégasque lors des Jeux des Petits Etats d'Europe à Monaco en 2007 et du Meeting Herculis. 

Mais pas seulement. Alors que l'ASM Athlétisme utilisait un maillot blanc avec un écusson rouge de sa création en 1924, année de naissance de Robert Enrietti, à 1970, c'est ce dernier qui dessina un maillot inspiré de l'équipe de football, à la diagonale rouge et blanche avec des rayures verticales, puis, en 1989, un autre avec une bande verticale de losanges blancs. En 2014, ce grand monsieur avait soufflé ses 90 bougies en même temps que le club de sa vie.

"Il avait reçu un bel hommage, cette année-là, lors de la soirée de remise des récompenses de l'ASM à l'Auditorium Rainier III. Robert avait presque 80 ans de vie au club. Il a dédié sa vie à l'athlétisme. C'était sa passion. Il était un peu moins présent depuis 2-3 ans, les ennuis de santé commençant à s'accumuler. On le voyait moins, mais il conservait sa bonne humeur et nous rappelait des anecdotes. C'était toujours agréable de passer du temps avec lui. On perd la mémoire de la section, de la fédération et de l'ASM Omnisport", nous a confié l'AS Monaco Athlétisme.

La rédaction de Code Sport Monaco présente ses condoléances à la famille et aux proches de Robert Enrietti.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :