Du très lourd pour Herculis

Christian Taylor, Will Claye et Pedro Pablo Pichardo viennent rejoindre la liste des grands noms présents pour le meeting EBS Herculis 2019, tout comme Genzebe Dibaba (1 500m), Beatrice Chepkoech (3 000 steeple) et Sifan Hassan (5 km route).

La piste aux étoiles. Voilà comment sera vu le tartan monégasque le 12 juillet au soir. Il faut dire que plus les semaines passent, plus les grands noms affluent pour le meeting EBS Herculis 2019. La dernière fournée de noms confirmés ne contredira pas ça, bien au contraire. Quelle que soit la discipline, il y aura du lourd, et même du très lourd.

 Zjpd6076

Derniers en date à avoir confirmé leur venue, le trio de spécialistes du triple saut composé de Christian Taylor, Will Claye et Pedro Pablo Pichardo. Trois fois champion du monde (2011, 2015 et 2017), champion olympique en titre (2016), Taylor arrive comme l'homme à battre. Mais la concurrence sera rude pour l'américain puisque ses deux principaux adversaires cherchent depuis longtemps à le faire tomber. Claye a terminé juste derrière lui aux JO et aux derniers mondiaux (argent), tandis que Pichardo, double médaillé d'argent aux mondiaux de 2015 et 2016 aura lui aussi son mot à dire.

Aller plus haut

Si cela risque d'aller loin, il y a fort à parier que ça ira également haut dans le ciel du Louis-II, la perche masculine étant au programme cette année (voir encadré). Et qui dit perche à Monaco dit forcément Renaud Lavillenie. Le leader de la discipline est sur le retour après une vilaine blessure et retrouve peu à peu son niveau. Il sera pour la première fois opposé à Mondo Duplantis en Principauté, et retrouvera Sam Kendricks. De quoi assurer un sacré spectacle, d'autant qu'un Lavillenie peut en cacher un autre, puisque Valentin, le frère de Renaud, auteur d'une très bonne saison (et notamment d'un saut à 5m81), sera lui aussi de la partie.

Chg 6386

Chez les dames, la hauteur attirera les regards avec la présence, notamment, de Mariya Lasitskene. La Russe, championne du monde et détentrice du record du meeting (2m05, 2017), fait son retour à Monaco et aura face à elle l'Italienne Elena Vallortiagra (record personnel à 2m02). De quoi espérer un saut au-delà des deux mètres, ce qui serait une première cette année. 

Mariya Lasitskene   Women S High Jump   Monaco 2017 1024x682 Jm

A l'image de ce qui a été fait l'an dernier avec le lancer de poids, c'est cette année le triple saut féminin qui sera délocalisé sur le port Hercule. Le jeudi 11 juillet, à partir de 19 heures, le "city jump" prendra donc place sur le port Hercule, avec, en tête d'affiche, Catherine Ibarguen.  

Toujours plus loin, plus fort, plus vite

Si le demi-fond a toujours eu une place particulière à Monaco, et continuera de l'avoir (voir ci après), le sprint amène souvent son lot de fusées. Ce sera encore le cas cette année, à commencer par le 400 m, où un certain Wayde Van Niekerk sera présent. De retour après sa grave blessure au genou contractée en 2017 lors d'un match de gala avec des célébrités, le sud-africain, champion du monde et olympique en titre, recordman mondial de la distance (43"06), revient donc à Monaco après son dernier passage ici il y a deux ans. Il aura fort à faire pour ce retour en Principauté puisqu'il aura face à lui le champion d'Europe Matthew Hudson-Smith et Abderrahman Samba, deuxième meilleur performeur sur 400m haies (44"60).

Wayde Van Niekerk   Men S 400m   Monaco 2017 3000x2000 Pf

De la vitesse, il y en aura aussi sur 800 m où le facétieux Pierre-Ambroise Bosse revient lui aussi. Un retour à la compétition ardu puisqu'il aura face à lui l'homme qui s'est imposé à Monaco en 2018, Nigel Amos, ainsi que le vainqueur de la Diamond League 2018, Emmanuel Korir, également meilleur performeur mondial l'an dernier avec un temps de 1'42''05.

Kendra Harrison  Pearson Stowers  Women S 100m Hurdles   Monaco 2017 1024x682 Jm

Chez ces dames, les longues distances vont offrir un très beau plateau aux spectateurs du Louis-II. Organisé en l'honneur de Gabrielle Grunwald, décédée d'une forme rare de cancer diagnostiqué il y a dix ans, le Mile femmes est renommée "Brave Like Gabe Mile",  et comptera quelques grands noms au départ, avec notamment Genzebe Dibaba, Beatrice Chepkoech et Sifan Hassan. Toutes trois ont d'ailleurs établi un record du monde dans leur spécialité respective à Monaco au cours des dernières années. 

Pf1 0077

La vitesse sera aussi scrutée puisque le 100 m haies féminin pourrait bien voir son record fondre comme neige au soleil. Sally Pearson, championne du monde (12"28 en 2011), fera face à Kendra Harrison, détentrice du record du monde (12''20). Un duo bien parti pour faire tomber le record du meeting, établi en 2002 par Gail Devers (12"42).

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Les épreuves 2019

Femmes :
200m
1500m
100m haies
400m haies
Saut en hauteur
Triple saut

Hommes :
100m
400m
800m
3000m steeple
Perche
Triple saut
Javelot