Jean-Marc Nowak : la vallée secrète de Naar Phu

Jean-Marc Nowak, l'alpiniste de Monaco connu pour avoir gravi les sept plus hauts sommets du monde, s'est offert une douzième balade au Népal. Cette fois, il ne s'agissait pas de repousser ses limites, mais de faire découvrir la haute altitude à sa bande de copains des Alpes-Martimes.

5 Pa050318

Petit trek entre amis

"J'ai eu la chance de découvrir des sites sublimes sur les sept continents et de faire des rencontres uniques. Mais cette fois, j'avais envie d'emmener des copains montagnards avec qui je sors souvent, afin de leur faire découvrir de beaux paysages et de leur faire toucher du doigt la haute altitude. Mon choix s'est porté sur le trekking de Naar Phu, l'une des régions les plus secrètes du Népal. Ses belles vallées ne sont ouvertes aux Occidentaux que depuis 2003. Début octobre, nous sommes partis à douze réaliser l'ascension du Chulu East Peak (sommet de 6 059 m), balcon de l'Annapurna (sommet himalayen, dixième plus haut du monde avec plus de 8 091 m d'altitude)." 

Phugaon 4100 M

La tête dans les nuages

"La période était idéale pour le paysage, entre couleurs automnales flamboyantes et neiges éternelles dès 4 000 mètres. Nous avons parcouru 200 kilomètres en 3 semaines et mes compagnons sont unanimes, on n'a pas vu le temps passer. Les journées sont physiques et fatigantes, mais on ne se souvient que du bon. On ne pensait pas faire d'aussi belles rencontres. Ils ont encore la tête dans les nuages. Ils sont encore un peu là-bas."

13 Beaucoup D Eau Après La Mousson Avec Ce Passage Sous Une Cascade 20 Dsc05272

Progression régulière obligatoire

"Chaque jour est différent, avec une altitude différente. La progression vers les sommets doit être régulière afin de s'acclimater à l'altitude. Nous sommes partis de 1 800 m puis avons atteint 2 000 m. Le troisième jour, nous étions à 3 600 m, puis le quatrième à 4 000 m. Il ne faut jamais brusquer le corps sous peine d'avoir de forts maux de tête, surtout la nuit, et même des œdèmes. Il faut beaucoup boire et avoir une bonne alimentation. Nous étions bien accompagnés, par plusieurs Népalais dont un sirdar (chef des sherpas), un cuisinier, quelques porteurs mais aussi par quinze mules qui se sont chargées d'acheminer tentes, tente mess et sacs divers."

Les Chaussures Que Portait Tensing Norgay Lors De L Expédition De L Everest En 1950

Les bottes de sept lieues

"Dans l'un de ces villages, une vieille dame a tenu à nous montrer les chaussures que portait le Népalais Tensing Norgay, premier homme à avoir atteint le sommet de l'Everest en 1953. Elle est allée les enfiler et est revenue avec, très fière. Certains alpinistes partent tout simplement à la découverte des sommets. Moi j'ai besoin du contact humain, de la rencontre et du partage avec la population locale pour avoir l'impression que mon expédition est aboutie."

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos