Le collectif France en stage pré-olympique à Monaco

A l'initiative du Femina Sports, un groupe du pôle France de Saint-Etienne est venu débuter la nouvelle année par un stage de reprise à Monaco. Au menu, du travail physique, quelques bases gymniques, des balades sportives et des moments de partage.

Le sport de haut niveau continue de vivre malgré les incertitudes. Cette semaine, la salle de gymnastique du -9 de l'enceinte de la gare de Monaco en a eu un bel exemple. Alors que les JO se profilent à l'horizon (prévus du 23/07 au 08/08), la préparation des athlètes a débuté. C'est d'ailleurs pour cela qu'une partie du groupe France de GAF (Gymnastique Artistique Féminine) du pôle de Saint-Etienne est descendu pour un stage d'une semaine.

"Cette semaine, la préparation des Jeux Olympiques 2021 débute ici. C'est l'occasion, aussi, de sortir de notre routine quotidienne, de faire voir autre chose aux filles et d'être sur une continuité d'échanges établis les années précédentes, que ce soit par le stage de fin de saison de l'été dernier ou du Gala Princesse Grace", note Eric Hagard, coach de ces demoiselles. 

Img 5981

Il faut dire que le bonhomme était déjà venu avec une autre partie de ses troupes il y a quelques mois, alors que la saison semblait toucher à sa fin. "Ce stage pressentait aussi une nouvelle saison puisqu'il devait y avoir les Championnats d'Europe, mais la Fédération Française de Gym et le gouvernement ont décidé de ne pas y aller (il y avait à l'époque des tensions avec la Turquie, pays hôte). C'est dommage car les filles étaient prêtes." 

Parmi elles, Lorette Charpy, désormais habituée des lieux, apprécie ce retour en Principauté. "Etant déjà venue cet été, j'aime bien être ici, je trouve qu'il y a une ambiance assez familiale, c'est une belle salle, avec beaucoup de lumière, une belle vue et les agrès sont bien", glisse la jeune fille. Car oui, elles étaient là pour bosser.

Beaucoup de physique, un peu de gym

Si le groupe de jeunes filles a bien entendu passé du temps sur les différents agrès de la discipline, le but premier de ce stage était avant tout physique, comme l'explique le coach, qui avait concocté un programme costaud. "On a fait pas mal de préparation physique. On est avant tout là pour attaquer le physique parce que le mois de janvier va être dévolu à la préparation physique pour une saison qui va débuter relativement vite. On glisse aussi quelques bases gymniques, mais le but est de renforcer les groupes musculaires. On a donc fait du travail physique à la salle, mais aussi des balades, on a visité les escaliers de Monaco et nous sommes montés à la Tête de Chien, ce qui a été un très bon exercice de prépa physique de jambes. Et croyez-moi, pour l'entraîneur, ça a été difficile", ajoute Eric Hagard, rieur mais toujours attentif au travail effectué par ses gyms. 

Img 5964

Du côté des filles, cette semaine de reprise s'est plutôt bien déroulée, comme le détaillent Lorette et Mélanie de Jesus Dos Santos. "C'est un peu dur, j'ai eu deux semaines de vacances, ce qui est énorme quand on est athlète de haut niveau, du coup le corps est un peu endormi et se réveille petit à petit", glisse Mélanie. De son côté, Lorette avait déjà quelques jours dans les pattes. "On a eu un peu moins de vacances et on avait repris 4 jours avant de venir à Monaco. Je me sens bien, on fait beaucoup de musculation, mais c'est un passage obligé et important pour la suite". 

Img 5941

Si les complets ne sont pas encore au programme, les exercices de base sur les agrès sont au menu du collectif France. De quoi donner, aussi, quelques idées aux hôtes de la semaine, coaches comme gyms. "Voir des championnes dans leur salle, c'est un peu comme un rêve pour elles. Mais c'est aussi intéressant de voir l'application, l'engagement qu'elles mettent. C'est un bon exemple pour nos gyms. C'est aussi l'occasion d'échanger avec des entraîneurs nationaux et d'en retirer quelques conseils et méthodes", précise le Femina Sports, à l'origine de la semaine. 

Img 5946

A l'issue de leur séance matinale de vendredi, tout ce petit monde a repris la route direction Saint-Etienne, couvre-feu oblige. Une semaine qui leur aura permis de poser des bases solides en vue des échéances à venir, avec les championnats d'Europe, d'abord, puis une manche de coupe du monde à Tokyo pour Mélanie avant les Jeux Olympiques. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos