Objectif atteint pour l'Etoile de Monaco, 5e du Top 12

Quatrièmes en 2019, les Monégasques ont cette fois pris la cinquième place du Top 12, le 28 mars dernier à Montceau-les-Mines.

Dans une saison qui ne ressemble à aucune autre à cause du Covid-19, la Fédération française de gymnastique a décidé de modifier la formule du Top 12, le championnat national par équipe, revenant à un concours général organisé sur une seule journée. Quatrième en 2019 et stoppé par la pandémie après une large victoire en demi-finale aller contre Sotteville l'an dernier, l'Etoile de Monaco a donc pris la route de Montceau-les-Mines le 28 mars pour tenter de décrocher le titre.

A1838733 71b4 46ef A873 2b1cde13c30c 2

Le tirage au sort les plaçant dans la première subdivision, les Monégasques ont tourné sur les six agrès dans la matinée. Pas vraiment idéal lorsque l'on sait que les notes ont tendance à grimper dans l'après-midi. Dans ce contexte, les licenciés de l'Etoile de Monaco ont attrapé une belle 5e place (295,650 points). "Notre objectif était de figurer parmi les six premiers. Le contrat est donc rempli, même si on pensait faire un meilleur match", avoue Thierry Aymes. Après "quatre beaux mouvements aux anneaux et quatre très beaux sauts", les Monégasques, entre le stress et l'urgence de retrouver les repères en compétition, ont commis des erreurs qui coûtent cher.

Contents de renouer avec la compétition après un an

"Une quatrième place", pense même leur entraîneur. Si la formation de la Principauté a réalisé globalement de bonnes prestations, plus particulièrement sur le cheval d'arçons où elle a empoché 50 points, elle a pêché sur les barres parallèles et au sol. "Sur les barres parallèles, Romain Chapelle fait une petite erreur qui enlève 1 point, puis Ivan Sevruk (un jeune Ukrainien de 15 ans) et Julien Gobaux chutent à la fin de leur très beau mouvement", commente Thierry Aymes.

0d755a60 8bde 45de 8311 3493fe9fb3cb 2

Et c'est au sol que le bât blesse vraiment : "Arnaud Dubien commet une erreur sur une combinaison et obtient un 10,60 alors que sa note habituelle se situe entre 12,80 et 13. Ivan Sevruk, qui est vice-champion d'Europe junior au sol, fait trois fautes et prend un 9,60. Normalement, il tourne entre 13 et 13,50 ! On accuse alors quatre points de moins minimum sur les autres formations." L'écart est trop conséquent pour venir titiller les Lillois, quatrièmes, ou rêver du podium dominé par Antibes pour la 32e fois. "Les gyms étaient vraiment contents de renouer avec la compétition officielle, note toutefois l'entraîneur étoiliste. Je leur ai dit que j'étais fier d'eux. Ces derniers mois, ils étaient dans le flou et se préparaient sans savoir s'ils pourraient matcher."

Les entraînements continuent pour l'Etoile - "On remercie les autorités monégasques grâce à qui on peut s'entraîner au même titre que les Français classés" -, et les compétitions vont défiler. Julien Gobaux et Kevin Crovetto vont participer aux championnats d'Europe dans deux semaines à Bâle (21-25 avril). Le premier nommé, accompagné de Lorenzo Aymes, se rendra également aux championnats de France élite individuel début juin à Mouilleron-le-Captif (Vendée). Les deux gymnastes seront peut-être rejoints par d'autres licenciés de l'Etoile de Monaco : "5 ou 6 autres gyms sont en lice pour participer à cette compétition, ils ont un nombre de points à atteindre."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_2eca4efa-e881-4825-b998-df5b5722d0b8

Les passages

Anneaux :
Ivan Sevruk, Lilian Piotte, Paul-Alexis Ranc, Julien Gobaux.

Saut :
Ivan Sevruk, Romain Chapelle, Kevin Crovetto, Julien Gobaux.

Barres parallèles : Romain Chapelle, Kevin Crovetto, Ivan Sevruk, Julien Gobaux.

Barre fixe : Kevin Crovetto, Lilian Piotte, Romain Chapelle, Julien Gobaux.

Sol : Arnaud Dubien, Kevin Crovetto, Ivan Sevruk, Julien Gobaux.

Cheval d'arçons : Kevin Crovetto, Lilian Piotte, Ivan Sevruk, Julien Gobaux.