L'Etoile de Monaco reçue 3/3

Samedi 25 janvier, l'Etoile de Monaco s'est imposée face à Oyonnax (26-22), pour le premier match de la phase retour du Top 12. Avec trois victoires en autant de rencontres, les Monégasques peuvent rêver des phases finales.

Trois journées, trois victoires. Cette deuxième saison en TOP12 semble placée sous les meilleurs auspices pour l'Etoile de Monaco. Grâce à leur victoire à Oyonnax (26-22) samedi dernier, les gyms de Thierry Aymes pointent en tête de leur poule. Et ont pris une sérieuse option pour les phases finales du championnat, leur objectif affiché depuis le début de la saison. Et c'est contre Orléans que tout se jouera désormais, lors d'une sixième et dernière journée aux allures de véritable quart de finale.

Img 9485

Rendez-vous à domicile le 8 février

S'ils sortent vainqueurs de leur troisième journée, le match du week-end dernier contre Oyonnax aura été plus serré qu'à l'aller (34-14). Il faut dire qu'entre les deux rencontres, les agrès ont changé. Les barres parallèles, les anneaux et le sol de la phase aller ont laissé place au saut, au cheval d'arçons et à la barre fixe pour la phase retour. De leurs 12 duels (4 par agrès), ils sont sortis victorieux à sept reprises, avec notamment une belle performance Julien Gobaux, invaincu sur ses 3 passages. Mais Thierry Aymes, l'entraîneur de l'Etoile, a salué l'ensemble de son groupe. "Tout le monde a bien travaillé. Les garçons sont dedans, sérieux et se préparent bien. Je suis content du travail mais je ne suis pas content du résultat". Et pour cause, "on perd deux duels qui, à mon sens, n'étaient pas forcément perdu".

Top 12   Etoile Monaco Vs Oyonnax   Anneaux   Romain Chardan   Code Sport Monaco   43

Des duels qui ont un rôle décisif dans la qualification pour l'échelon supérieur. Car seul le premier de la poule accède aux demi-finales, et le classement est calculé en fonction des points ramenés de chaque duel (3 pour une victoire, 2 pour un nul, 1 pour une défaite). Avec seulement 8 points d'avance sur Orléans avant le dernier match, la balance peut encore pencher d'un côté comme de l'autre. "On va faire en sorte de gagner cinq duels. Si on fait un match nul ou même si on perd le match de quatre points, ce n'est pas dramatique. On ne part jamais pour perdre mais stratégiquement il vaut mieux s'assurer la qualification qu'essayer de faire les malins", a expliqué le coach. 

Face à une belle équipe avec des internationaux, comme Alexy Rostov ou Edgar Boulet, les Monégasques auront besoin de leur public le samedi 8 février à l'Espace Saint-Antoine, à partir de 15h30.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos