Retour en grâce

Sept ans après sa dernière édition, le Gala International de Gymnastique Princesse Grace a fait son retour en Principauté. Une édition en deux parties, proposant au public, une représentation avec toutes les formes de gymnastique. Et un plateau d'athlètes d'une grande qualité. 

Le show ne débute qu'à 19 h 30, mais les travées de la salle Gaston Médecin se garnissent déjà alors que l'horloge affiche seulement 18 h 30. En ce samedi soir, pas de basket. Les paniers ont laissé place à des agrès de gymnastique. Sur le plateau, une soixantaine d'athlètes à l'échauffement. 

Img 3397

À la poutre, au sol ou aux barres, chacun prend ses marques. On pose des coups de craies, on juge de l'éclairage. Quelques ajustements nécessaires pour les athlètes réalisés sous les yeux d'un public de plus en plus nombreux à mesure que les minutes passent. Alors que l'on se rapproche de l'heure fatidique, le plateau se vide. Les lumières dansent déjà lorsque Solange Ragazzoni, présidente de la Fédération Monégasque de Gymnastique (FMG), organisatrice de l'événement, prend la parole. Le Gala International de Gymnastique Princesse Grace 2019 est lancé.

Raviver la flamme

Loin d'être une première en Principauté, ce gala serait plutôt un événement historique à Monaco. Et pour cause. Sa première édition remonte à 1979. Créé cette année-là par la Princesse Grace, sous le nom de ''Tournoi international de gymnastique Princesse Grace'', il a ensuite évolué au fil des ans. Passé pluridisciplinaire dans les années 90, la gala s'est progressivement essoufflé. Sa dernière édition remonte en effet à 2012. Avant cela, seules quelques éditions avaient eu lieu. La FMG a donc décidé, il y a deux ans, de relancer la machine, tout en s'appuyant sur ses forces vives. 

Img 2644

"Le concept proposé cette année est spécial et spécifiquement conçu pour Monaco. C'est du sur-mesure", glisse dans un sourire Kimberly Arnulf, directrice de la manifestation. "Nous avons à Monaco trois clubs de gymnastique (Etoile de Monaco, Femina Sports de Monaco et Monaco Gymnastique Rythmique) qui permettent d'avoir toutes les facettes de la gym. Nous avons donc conçu ce gala selon cet esprit, afin de pouvoir montrer au public les différentes disciplines qui composent notre sport", détaille celle qui est également manager du Femina Sport. 

Img 2336

Au programme, deux jours (samedi soir et dimanche après-midi) au cours desquels des gymnastes issus des trois disciplines (artistique, acrobatique et rythmique) assurent un show à mi-chemin entre compétition et démonstration. "Dans chacun des galas, il y a une partie compétition, une partie spectacle. Dans la partie compétition, les gyms passent à deux reprises, une fois le samedi et une fois le dimanche. Chaque passage compte chacun pour 50%, et l'addition des deux donne un classement dans chacune des disciplines."

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos