Haltérophilie : du bronze pour Monaco

Monaco a accueilli le 25 avril le 37e Tournoi des Petits Etats d'Haltérophilie. Une compétition marquée par la médaille de bronze de l'athlète Celia Gabbiani

Il n'y a pas eu que l'Islande au planning des "Petits Etats" cette année ! Bien loin de l'île aux nombreux volcans, c'est en Principauté, dans l'enceinte du Stade Louis-II, que se sont réunis les haltérophiles des Petits Etats, à l'occasion de leur Tournoi annuel.

Pour cette 37e édition - la cinquième organisée en Principauté depuis la création du championnat en 1979 -  les athlètes sont venus du Luxembourg, d’Islande, de Malte, de Chypre ou encore de San Marin pour se frotter à  l'équipe monégasque, composée de Jean Canestrier, Eric Torzuoli, Célia Gabbiani, Romuald Legros et Eric Battaglia. 

Une médaille de bronze en individuel 

Tour à tour, en équipe ou en individuel, chaque athlète s'est confronté aux deux épreuves phares de la discipline : l'arraché, qui consiste à soulever la barre, en un seul mouvement, bras tendus au dessus de la tête. Et l'épaulé-jeté, épreuve durant laquelle ils ont dû également soulever la barre, mais cette fois-ci en deux temps, en marquant un arrêt au niveau de la poitrine.

A l'issue de chaque passage, les résultats de l'équipe sont additionnés, puis comparés à ceux des groupes concurrents. Et en toute logique, le pays qui cumule le plus de points remporte la compétition.

Img 8044

Si l'équipe monégasque s'est classée sixième du tournoi, avec un total de 753 points, elle ne repart pas pour autant les mains vides. L'haltérophile Célia Gabbiani remporte la médaille de bronze en individuel, grâce à sa belle performance : 61 kilos à l'arraché et 73 kilos à l'épaulé-jeté.

Prochain rendez-vous, pour les athlètes des Petits Etats, l'année prochaine à Chypre. Les équipes féminines, par groupes de trois, y feront alors leur apparition.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos