Les Thermes Marins font peau neuve

Les Thermes Marins ont rouvert complètement le 25 novembre. Après presque 9 mois de travaux, c’est un nouvel écrin dont dispose la Principauté, à la pointe du high-tech, et avec de nouveaux soins au menu. Tour d’horizon d’un espace créé en 1908.

Cela faisait près de 9 mois que les Thermes Marins n’étaient que partiellement ouverts. Dans le cadre de son programme de rénovation, les niveaux -2 et -3, où se situent l’Aquafitness et l’Hydrothérapie, ont ainsi été fermés depuis le 1er mars 2014. Pour coller à son histoire, faite d’innovations et d’avancées sur le soin du corps, cette grande remise à niveau des infrastructures va permettre à l’établissement de la Société des Bains de Mer de proposer "à ses clients des soins encore plus personnalisés, en offrant plus d’espace, d’évasion, de liberté, ainsi que des services plus performants basés sur des technologies ultra-innovantes", comme l'a précisé Frédéric Darnet, directeur général des Thermes et instigateur du projet, épaulé par Michel Dotta, président délégué de l'établissement. 

À noter également que le calendrier de cette rénovation n’est pas anodin. La SBM lance en effet des travaux de grande envergure au Sporting d’hiver, ainsi qu'à l’Hôtel de Paris. L’on peut ainsi voir cela comme des prémices à ces réaménagements sur le coup de jeune donné aux Thermes Marins. 

Lifting et innovation, retour sur la vie des Thermes

Depuis leur création en 1908, les Thermes Marins ont connu de nombreuses modifications, améliorations et autres rénovations. Pour preuve, alors que le bâtiment n’avait que 20 ans, il subissait son premier lifting, en 1928. Ce qui eut un effet plus que positif, l’établissement jouissant d’une très bonne réputation dans toute l’Europe.

Malheureusement, lors de la Seconde Guerre mondiale, Monaco ne fût pas épargné par les bombardements. Et si l’Hermitage par exemple, n’a pas eu grand-chose, hormis quelques bris de vitres, les Thermes Marins ont eux été partiellement détruits. Ils sont d’ailleurs restés en l’état près de 30 ans, jusqu’en 1971. 

Leur reconstruction et leur inauguration ne sont intervenues qu’en 1995, sous l’impulsion du Prince Rainier-III. Et c’est à l’emplacement originel de 1908, que l’établissement a été reconstruit. Mais si une chose n’a pas changé depuis la création des Thermes, c’est l’importance de l’eau de mer.

L’eau de mer salée,remède ancestral

Les Grecs et les Romains de l’Antiquité louaient ses vertus. L’héritage méditerranéen de l’établissement monégasque était donc tout trouvé au moment de lancer la piscine à l’eau de mer. Cette dernière a d’ailleurs été embellie durant les travaux des 9 derniers mois, notamment pour gagner en technicité.

 Toujours chauffée, elle a été rehaussée, et les jets sous-marins ont vu leurs buses élargies. Ce qui permet d’obtenir un massage complet du corps, avec un effet drainant. La nage à contre-courant donne l’opportunité de travailler sur son rythme cardio-vasculaire. 

Si la piscine est chauffée, elle dispose tout de même d’un "parcours d’eau froide qui dynamise le métabolisme", précise le communiqué de la SBM. Le froid est l’un des points sur lesquels les Thermes insistent cette année, avec une innovation toute particulière, qui était jusqu’ici utilisée quasi exclusivement par les sportifs professionnels. 

Cryothérapie, une première à Monaco et en France

Au-delà de l’hydrothérapie, les Thermes Marins ont décidé de se lancer dans la technologie de la cryothérapie (deux chambres ont été installées). Une première à Monaco mais aussi en France, puisqu’aucun spa de l’Hexagone ne bénéficie de ce genre d’installations. Si l’utilisation de cette technique s’est développée dans le milieu du sport de haut niveau, elle est désormais accessible aux particuliers.

En l’espace de 180 secondes, avec des températures allant de -60 à -180 degrés, une séance de cryo permet de traiter les pathologies musculaires et inflammatoires. Au-delà de ces effets, cela permet également une récupération plus rapide sur les effets d’un jetlag, du stress ou des difficultés du sommeil. Faire subir ces températures extrêmes au corps lui permet également de lutter contre le vieillissement de manière naturelle. Cette pratique est par ailleurs très prisée dans les pays nordiques. 

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos