Face au vent

Trois types de compétitions

Malgré le peu d'entraînements spécifiques soufflerie effectués par les membres du club monégasque, les résultats sont tout de même là. Des juniors aux seniors, qu'ils représentent Monaco ou l'équipe de France, ils trustent bien souvent l'une des trois marches du podium. Une habitude pour Stéphane Mattoni qui a contribué à garnir l'armoire à trophées des parachutistes. Et la donne n'a pas changé depuis l'avènement de la soufflerie. Notamment en vol relatif à 4, "la discipline phare chez nous. C'est un peu notre 100 m en athlétisme." Des équipes de 4 donc, qui entrent dans la veine et disposent de 35 secondes pour réaliser le meilleur run possible. "Chaque discipline (voir encadré) est jugée dans un temps précis. On se met à la porte, au "Go !" on rentre et on se met en position de suite et les chronos sont lancés. Il y a une caméra en dessous, une au-dessus, un comité de juges spécialisés sur la discipline et ils apprécient en temps réel nos performances." 

Si le freestyle et le vol artistique ne sont pas encore présents dans les rangs monégasques, l'équipe de Stéphane Mattoni représente la Principauté à l'international en vol relatif à 4, comme lors des compétitions de chute libre. "Au niveau national, on avait deux championnats de France chaque année et cette année, la Coupe de France a été créée. La deuxième étape aura lieu le 8 mars à Lille. Un championnat se joue en one-shot, sur 3 jours, et il y a jusqu'à 300 participants. Il y a quelques événements privés et puis les compétitions internationales. Un an sur deux on a une Coupe du Monde, même chose pour les Championnats du Monde." Pour prendre part à ces matches internationaux, les équipes doivent être envoyées avec une licence FAI délivrée par l'aéroclub du pays. "Il ne peut y avoir qu'une équipe par nation et nous avons la chance de pouvoir représenter Monaco", glisse Mattoni. Dernièrement, la toute première Coupe de France a eu lieu à Lyon (19-20 janvier). 

Fullsizerender

Mêlant les juniors et seniors, les grands de la Principauté ont eu du mal à rivaliser avec la jeunesse qui les talonne. "Nos 4 juniors licenciés à Monaco représentent le quatuor de l'équipe de France de leur catégorie. Et ils nous ont battus pour leur première compétition dans un programme adulte. Ils terminent premiers avec 14 points d'avance sur nous", explique le capitaine des Monégasques, pas peu fier de ses jeunes. D'autant que le capitaine des juniors n'est autre que Tom Mattoni, son fils. "Grâce à cette victoire, ils vont partir en Norvège pour les championnats d'Europe mi-avril." De quoi étoffer leur jeune palmarès déjà bien garni (champions de France et champions du monde sur la même année). Histoire d'assurer la relève une fois que papa aura décidé de raccrocher, même si ce n'est pas pour tout de suite…

Publié le

Page 3/3

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos