Le Shorinji Kempo monégasque à l'honneur

A partir du 15 juillet, le Monaco Shorinji Kempo propose une semaine de formation aux jeunes de la Principauté. Une semaine qui intervient après une période bien chargée pour le club.

Sans bruit, le Monaco Shorinji Kempo avance. Sous la houlette de Franck Baldet, directeur technique du club, qui est également le premier européen à avoir atteint le 7e dan de la discipline, les professeurs et élèves ont une pointure de qui apprendre. Et cela s'est récemment vérifié avec le passage de grade du professeur Anthony Pont, lequel a atteint le 3e dan lors d'un stage national à Paris en juin dernier. 

Un petit événement en soi, puisque c'est le grade le plus élevé que l'on peut atteindre en dehors du Japon, nation mère de la discipline. Il ne pourra donc être évalué qu'en terres nippones ou par un cortège de maîtres japonais à l'occasion d'un événement international. De quoi renforcer un peu plus l'image de sérieux qui accompagne le Shorinji Kempo, d'autant que seul le maître peut autoriser ou non son disciple à passer un grade (et il est nécessaire d'attendre un certain laps de temps entre deux passages). 

Actuellement à Stockholm pour un stage international, dans le cadre du championnat d'Europe, la délégation monégasque pourra ainsi suivre Franck Baldet puisque ce dernier sera juge-arbitre et examinateur lors des ces Europe. Si le mois d'août sera consacré aux prochains passages de grade et à la mise en place de la nouvelle saison, le MSK organise cependant une semaine de formation aux jeunes de la Principauté. Semaine de formation qui débutera dès le 15 juillet et qui s'inscrit dans le cadre du Pass'Sport Culture. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :