Hugo Micallef sacré champion de France cadet

Hugo Micallef, l'espoir monégasque de la boxe anglaise, vient de récolter son premier titre de champion de France cadet. Entre le 28 février et le 2 mars, lors du critérium national amateurs cadets à Berck-sur-Mer, le jeune homme de quinze ans a remporté chaque round de ses trois combats haut la main.

"C'est une grande première pour Hugo mais aussi pour le club", déclare Andrei Micallef, fier papa du jeune boxeur. "C'est la première fois qu'un pensionnaire de l'AS Monaco boxe ayant la nationalité monégasque ramène un titre de champion de France."

Lors du critérium national amateurs cadets, qui s'est déroulé le week-end dernier à Berck-sur-Mer, le jeune homme qui officie chez les super-légers (63 kilos) a eu raison de ses trois adversaires. 

"Hugo a d'abord battu Sonny Lamirand (Boxing club beaurinois) en quart de finale, puis Brayan Guedes (Boxing club courpierois), invaincu depuis dix-neuf combats, en demi-finale", raconte son père.

"Une fois franchi le cap de la demi-finale, Hugo était sûr d'y arriver. Pendant que je vous parle, je vois qu'il a des hématomes sur les oreilles (il s'amuse). C'était violent, c'était le feu sur le ring, mais Hugo a complètement surclassé son dernier adversaire en finale."

Hugo Micallef : "J'y suis allé serein"

Le Camerounais Joël Leumani Mbowen a fait les frais de la rage de vaincre du boxeur de la Principauté. "Mon père redoutait un peu ce combat. D'ailleurs, beaucoup de boxeurs redoutaient Mbowen parce qu'il a déjà gagné par KO et qu'il donne des coups forts", relate Hugo Micallef. 

"Moi, j'y suis allé serein. Avec mon entraîneur, Juan Gonzalez Gonzalez, on avait mis en place une tactique spécifique et je savais que ça allait fonctionner. J'étais confiant. Et lorsque l'arbitre a levé ma main en fin de combat, j'ai eu un cri de joie qui est sorti tout seul !"

Chaque jour, le staff Micallef filmait les boxeurs qu'Hugo allait devoir affronter. "Tous les soirs, son entraîneur débriefait les duels et ils mettaient en place une stratégie personnalisée. Tous les jours, la boxe d'Hugo changeait. Chez les autres, ça ne changeait pas", rapporte Andrei Micallef. 

"Face au Camerounais, Hugo a flirté avec le KO. Il faut souligner que lors de ses trois combats, en trois jours, il a remporté l'intégralité des rounds. Il était vainqueur de chaque rencontre, à l'unanimité des juges."

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :