De bons résultats pour le judo monégasque

Le week-end des 18 et 19 janvier, les jeunes du Judo Club de Monaco étaient en déplacement à Cannes, où ils ont combattu le samedi pour le Tournoi de France cadets et le dimanche pour le Championnat Régional juniors.

Une victoire, un podium et des résultats positifs. Les jeunes pousses du Judo Club de Monaco continuent sur leur bonne lancée, dans la lignée des résultats de 2019. En déplacement chez le voisin cannois pour le Tournoi de France cadets puis le Championnat Régional juniors, les judokas de Marcel Pietri et de François Bick ont montré de belles choses. Et emmagasiné toujours plus d'expérience en vue des échéances à venir.

Et ce sont les cadets qui ont ouvert les hostilités le samedi, avec le Tournoi de France, une compétition réservée aux judokas ayant participé aux championnats de France l'année précédente ou appartenant à des pôles. De quoi permettre à Abdessalem Khiri (-66 kg), Louis Ciofolo (-81 kg) et Marc Elie Gnamien (-73 kg) de se frotter aux meilleurs de leur catégorie. Avec une belle 7e place pour le dernier. 

"On n'est pas mécontent des résultats. Marc Elie aurait pu accéder au podium. Il a perdu sur des petits détails, sur des petites erreurs. C'est vrai qu'après la compétition, on se dit qu'il aurait pu aller plus loin", analyse François Bick, entraîneur au club. Et pour cause, sur son premier combat Marc Elie Gnamien mène jusqu'à 20 secondes du terme. Mais alors qu'il a déjà pris deux pénalités en début de combat, il est sanctionné une troisième fois, synonyme de disqualification. Éliminé sans tomber. La qualification de son adversaire en demi-finale lui permet d'accéder aux repêchages. "Il gagne trois fois assez facilement puis il perd contre un judoka plus longiligne, qui lui a posé des problèmes au niveau de l'allonge", raconte le coach.

Combattre pour apprendre

Pour ses deux coéquipiers, la donne est différente. Abdessalem Khiri et Louis Ciofolo sont plus jeunes et sont aussi venus pour apprendre, notamment le second qui n'était pas aux France l'an dernier. "Louis manque un peu de maturité par rapport à ce niveau de compétition. C'était déjà bien qu'on puisse l'engager. Ce que l'on a pu faire car il a eu une belle progression au cours des quatre premiers mois de la saison". Les deux judokas ont terminé leur concours avec une victoire puis une défaite. 

Mais le résultat d'Abdessalem Khiri est plus difficile à encaisser pour son entraîneur, qui regrette une décision arbitrale. "Il aurait certainement pu aller plus loin, mais son adversaire n'a pas été sanctionné pour non-combativité. Donc ça a un peu obligé Abdessalem à prendre des risques et du coup il s'est fait contrer en fin de combat". Les trois cadets repartent de Cannes avec de l'expérience engrangée en vue des demi-finales des championnats de France les 15 février et 14 mars.

Soula vainqueure, Grimigni 3e

Les meilleures performances de ce week-end sont ainsi venues des juniors et de leur championnat régional. Florine Soula s'est imposée chez les -63 kg et Carulina Grimigni (-70 kg) est montée sur la troisième marche du podium. Des résultats qui ne surprennent pas leur entraîneur, Marcel Pietri. "Florine et Carulina sont exactement où on les attendait. Elles sortent des cadets, où elles ont été médaillées, elles ont fini sur le podium des Jeux des Petits États, on ne doutait pas d'elles. En fait, elles sont à leur place"

Les deux judokas se qualifient pour les demi-finales, le 1er février, et rejoignent Marvin Gadeau (+100 kg), exempté des "Région". Une dernière étape avant les championnats de France les 29 février et 1er mars, pour lesquels Tizie Gnramien (-81 kg) et Rania Drid (-63 kg), tous les deux en équipe de France, sont déjà qualifiés.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos