Siccardi 7e au Grand Prix de Montréal

Yann Siccardi, judoka monégasque, a récemment brillé au Grand Prix de Montréal avec une septième place chez les -60 kg. De bon augure en vue d'une potentielle qualification aux prochains JO.

Yann Siccardi est le genre de combattant qui cherche toujours à avancer. Et il vient récemment de le prouver à nouveau. Après des Jeux Européens frustrants (élimination au premier tour contre le 21e mondial, Luka Mkheidze), le Monégasque s'est rapidement remis au travail. Et cela n'a pas tardé à payer puisqu'il a réalisé de bonnes performances lors du Grand Prix de Montréal (5-7 juillet). 

Si le week-end a été marqué par le retour victorieux de Teddy Riner, le tournoi de Yann est passé près d'en être une très belle réussite. Solide, le judoka a terminé à la septième place de ce Grand Prix, passant ainsi de la 83e place mondiale à la 63e. Un classement important et de précieux points marqués qui le rapprochent un peu plus d'une potentielle qualification olympique. Mais plus que le résultat, c'est aussi le contenu qui est à retenir pour Yann.

Un parcours intéressant

Après un premier combat serré face à un Canadien, remporté au bout du temps réglementaire, Yann tombe face à Felipe Kitadai. Médaillé olympique à Londres en 2012 et actuel 19e mondial, le Brésilien n'a pas tenu bien longtemps face à Yann. Après une petite minute de combat, le Monégasque l'emporte sur Ippon. Au 3e tour, c'est un autre brésilien qui l'attend. 11e mondial, et désormais 8e, Eric Takabatake a bataillé ferme contre Siccardi. "Je prends un waza-ari et on va jusqu'au bout du temps réglementaire. Je n'ai pas réussi à le faire tomber alors que je commençais à trouver la solution", regrette le judoka de la Prinicpauté.

Pris pour le combat de repêchage en vue d'aller chercher une médaille de bronze, c'est un coréen qui se dresse sur sa route. Face au 23e mondial et 3e aux championnats d'Asie, Harim Lee, Yann ne trouve pas la solution et les deux garçons filent au golden score. Un golden score assez long, puisqu'il dure environ 5 minutes. Malheureusement, pénalisé pour une sortie de tapis, Yann perd le combat. 

Désormais en stage, il sera à nouveau en compétition  à la fin du mois en Croatie avant de prendre part aux championnats du monde fin août. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :