Explore Nice Métropole : les amateurs sur les traces des champions

Créée par l'organisation du Tour de France, la cyclosportive "Explore Nice Métropole" se déroule pour la première fois du 8 au 14 juin. L'occasion pour les amateurs de gravir des cols mythiques des Alpes-Maritimes, où de nombreux grands champions s'entraînent.

Du coureur amateur jusqu'au plus aguerri. Il y en aura pour tout le monde cette semaine lors de l'Explore Nice Métropole. Chacun, dans la limite de ses moyens physiques, pourra participer à la nouvelle course cyclosportive phare de la côte d'azur. 

C'est après avoir vu le succès prometteur du Tour de Nice Métropole en 2013 qu'Amaury Sport Organisation (A.S.O.) et Nice Métropole ont donné naissance à ce nouveau projet. Un projet qui veut offrir aux cyclistes amateurs leur propre "Tour" - similaire à celui que vivent les champions, tant au niveau du tracé que de la préparation.

Au programme : un seul challenge, mais deux formats différents. Le premier est le 15000D, présentant un dénivelé de 15000 mètres sur une semaine de course pour les personnes les plus entraînées. Le deuxième est le 7000D, avec 7000 mètres de dénivelé en 4 jours. Le 2000D, qui devait être le format de course le plus accessible, a finalement été annulé par les organisateurs.

Joue la comme un "pro"

Les amateurs seront guidés tout au long du tracé par des coureurs professionnels, comme Steve Chainel (coureur chez Cofidis) et Geoffroy Lequatre (ex-cofidis). Près de 50 personnes de l'équipe Explore Nice Métropole encadreront également les cyclistes : des nutritionnistes, des kinés, mais aussi des ostéopathes suivront les courageux dans leur progression, étape par étape. Les participants auront même droit à un "débrief" chaque soir. Comme de vrais professionnels.

Tous les jours, les rouleurs marcheront dans les pas des légendes du cyclisme, en gravissant les cols les plus difficiles de la région. Parmi eux, la montée d'Isola, escaladée en 1993 par le Tour de France, avec au bout une victoire du suisse Tony Rominger, 2e du même Tour ; mais aussi le col de la Lombarde, grimpé en 2008 par la grande boucle, année de la victoire de l'Espagnol Carlos Sastre.

La Bonette en guise de point culminant

Le contre-la-montre de 23,4 km sera une vraie performance réalisée par les cyclistes le jeudi 11 juin, la Bonette étant la plus haute route d'Europe (2816 m), parcourue 4 fois par le Tour de France (62, 64, 93 et 2008). L'Explore Nice Métropole aura pour dernières difficultés les cols de la Couillole (passage en 73 et 75 dans le Tour) et le réputé col de Vence, où le Paris-Nice prend rendez-vous chaque année. 

Les 2 épreuves se concluront le 14 juin sur la promenade des Anglais par un contre-la-montre. A noter que ce sera le même tracé que le contre-la-montre emprunté par les routes du Tour en 2013, pour la 100e édition.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos