Grimp' à bloc : les jeunes prêts à faire le mur

Samedi et dimanche, les jeunes grimpeurs de la région se retrouvent dans les infrastructures d'Art Bloc. Pour cette association niçoise installé à proximité de l'Allianz Riviera, la compétition fait office de temps fort de la saison. L'an passé, 237 participants avaient été recensés.

Ils ont entre 7 ans et 18 ans et ils vont passer le week-end à arpenter les murs, sans lâcher prise. Licenciés dans un club d'escalade ou non, ils vont profiter de la compétition régionale organisée par Art bloc pour faire étalage de leurs qualités et se perfectionner.

"On arrive à la septième édition. L'an dernier, nous avions battu notre record d'engagés. Le format des épreuves reste le même. Notre volonté, c'est que les enfants et les jeunes s'amusent, quel que soit leur niveau de pratique. On a imaginé des parcours très simples et d'autres nettement plus complexes", détaille Angélique Piromalli, notamment en charge de l'événementiel et de la communication au sein de la structure.

Au total, pas moins de 36 parcours ont été élaborés spécialement pour l'occasion. Après une matinée réservées aux qualifications, trois grimpeurs seront retenus pour la finale, dans chaque catégorie.

 

Du boulot jusqu'au dernier moment

Le rendez-vous, qui fait désormais partie des dates incontournables inscrites au calendrier, sera certainement très couru. En revanche, il est difficile pour les organisateurs d'estimer précisément le nombre d'engagés.

"Les clubs du coin ont tendance à nous contacter au dernier moment pour les inscriptions. Du coup, ce n'est pas toujours simple d'y voir clair pour nous et certains ont du mal à le comprendre", poursuit Angélique.

Ce qui est certain, c'est que la cinquantaine de bénévoles réunie ce week-end n'aura pas le temps de chômer. En amont, d'autres membres se sont chargés du démontage des prises et du remontage des nouveaux parcours. Pendant la compétition, l'essentiel du travail consistera à offrir le plus de sécurité possible aux jeunes.

Créer du lien

Grimp' à bloc, c'est aussi l'occasion d'unir les forces vives d'une association au sein de laquelle certains ont tendance à avoir un comportement de consommateurs. "Ils viennent et ils repartent, sans chercher à s'impliquer. Mais on ne les blâme pas, c'est quelque chose qu'on comprend. Ils participent quand même à la vie de la structure."

A côté des adhésions à l'année, Art Bloc propose des séances à l'unité ou par cartes de dix. Un moyen de faire découvrir l'escalade à ceux qui le souhaitent, mais aussi d'alimenter les caisses. "On a très vite voulu être autonomes et ne pas dépendre des subventions. D'ailleurs, on reçoit peu."

A n'en pas douter, le club fondé en décembre 1994 profitera de Grimp' à bloc pour mettre en avant la qualité de son encadrement et de ses installations. "On a essayé de faire des parcours visuels pour les plus petits, avec des prises des couleurs pour les guider. Le but, c'est qu'ils soient en situation de réussite et qu'ils prennent du plaisir", conclut Angélique Piromalli.


Plus d'informations sur Grimp' à bloc

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :