Les 5 raisons du succès du Sportel

Le salon Sportel, dont la 24e édition démarre aujourd'hui au Grimaldi Forum, est devenu un rendez-vous majeur pour le monde du sport et des médias. Avant d'entrer dans le vif du sujet, on vous explique pourquoi ces quatre jours valent le détour.

1. Tous les acteurs majeurs
de l'économie du sport sont là

En jetant un œil sur la liste des participants, on se rend rapidement compte de l'ampleur de la manifestation. Tous les représentants des plus grandes ligues mondiales ont réservé leur emplacement dans l'espace Ravel, qui affiche complet. 

A ma gauche, les colosses du sport américain : NBA (basket),  NFL (football américain), MLB (baseball), PGA (golf) , Nascar (courses de stock cars)… A ma droite, la Fédération internationale de tennis, son homologue du judo, l'Automobile club de Monaco ou encore la Ligue de football professionnel (LFP). 

Les grandes chaînes de télévision (NBC, ESPN, TV Globo, BeIn Sport, la RAI…), les sociétés spécialisées dans la vente de droits de retransmission (Sportfive, Lagardère…) et les entreprises proposant de nouvelles technologies se rencontreront pendant quatre jours très rythmés.

L'an passé, le marché s'était conclu avec 2 408 participants issus de 980 sociétés et de 75 pays.

2. De nombreux cadors
ont fait le déplacement

Un salon professionnel, c'est parfois un peu austère. De l'extérieur, à moins d'avoir une affection particulière pour les attachés-cases et les costumes sombres, on peut vite trouver cela ennuyeux et très lointain. Mais au Sportel, ce n'est pas la même histoire. 

Pourquoi ? Parce que des dizaines de sportifs sont là pour donner de la vie à l'événement et le rendre attractif pour le grand public. Que ce soit pour accorder du temps aux médias du monde entier ou pour faire partie de l'un des jurys chargés de remettre des prix durant le congrès, une véritable dream team omnisports a été composée par les organisateurs. 

Des poids lourds du sport français, d'hier et d'aujourd'hui (Teddy Riner, Marion Bartoli, Luis Fernandez, Guy Drut…), des athlètes internationaux de talent (les champions olympiques de boxe anglais Luke Campbell et Anthony Joshua, leur compatriote Chris Froome, vainqueur du Tour de France 2013…), des légendes vivantes (le quadruple champion du monde de rallye Juha Kankkunen, le basketteur Gary Payton, le Ballon d'or 1991 Jean-Pierre Papin…). Un casting cinq étoiles, comme chaque année.

3. L'avenir du sport se dessinera
(en partie) à Monaco

"Coupe du monde de la Fifa : comment préparer le plus grand show au monde ?", "Droits TV : à l’ère du numérique, quelles perspectives pour les Fédérations et les agences ?", ou encore "Ecrans multiples, le grand enjeu". 

Voilà un petit aperçu du programme qui attend les participants les plus assidus. A priori, cela ne vous concerne pas vraiment. Mais en fait, si… Dans les salles de conférence du Grimaldi forum, les grands acteurs du sport mondial décideront de la manière dont ils vous feront vivre les rencontres phares dans les prochaines années, en essayant d'accroître leur potentiel économique.

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :