Une histoire de tradition

2019 - A la mémoire de Niki 

Un monument de la F1. Un des meilleurs pilotes que ce sport ait connu. Une vie dont on aurait pu faire des films. Un, notamment, lui a d'ailleurs été consacré. Rush (de Ron Howard, 2013), revient sur la folle saison 1976 lorsque Niki Lauda se bat pour le titre avec James Hunt (c'est Hunt qui l'emportera). C'est aussi lors de cette saison que Lauda subit un grave accident et revient miraculeusement en piste six semaines plus tard malgré les terribles brûlures dont il fut victime. A quelques jours du Grand Prix, le 20 mai 2019, l'ancien pilote autrichien s'est éteint. Et toute la famille de la F1 lui a rendu un vibrant hommage lors de l'étape monégasque du championnat du monde. Président non exécutif de Mercedes et très proche de Lewis Hamilton, Niki Lauda a sans doute dû apprécier le spectacle depuis les étoiles. 

M196810

Car son poulain, coiffé d'un casque rouge (une réplique d'un modèle porté jadis par Lauda), a eu de quoi le rendre fier. Mercedes dominait déjà outrageusement le début de saison et Monaco était une belle opportunité pour eux d'enfoncer le clou. Ce dont n'allait pas se priver Lewis Hamilton, qui confiera d'ailleurs après la course avoir couru "avec l'esprit de Niki". Meilleurs temps lors des essais libres et un nouveau record du circuit lors des qualifications (1'10'166), il est en effet possible de penser qu'Hamilton n'était pas seul. Impérial en course, il a cependant failli payer les choix de son équipe en matière de pneumatiques. Mais, refusant un nouvel arrêt alors que ses gommes se dégradaient fortement (un épisode similaire l'a privé de victoire quelques années plus tôt), Hamilton a tenu bon pour s'imposer en patron et signer sa troisième victoire sur le circuit monégasque. Une victoire évidemment dédiée à Niki Lauda… 

Charles le maudit

Trois courses à domicile et systématiquement le même résultat. Un abandon. Même s'il a souvent réfuté cette thèse, il est possible de croire que Charles Leclerc soit maudit chez lui. Car l'an dernier, tout ou presque s'est mis en travers de sa route et d'une performance à la maison. Tout a commencé lors des qualifications. Pourtant bien parti, le Monégasque voit son écurie le maintenir au garage alors que les temps baissent dangereusement. Si Vettel sauve sa peau in extremis, ce n'est pas le cas de Charles, dont la voiture numéro 16 bascule à la quinzième place au dernier moment. 

190004 Monaco

Une élimination en Q1 qui aura le don de l'énerver au plus haut point. S'il annonce d'emblée qu'il prendra des risques le lendemain, le jeune homme tiendra ensuite parole. Offensif dans ses choix et ses dépassements, il tente même quelques manoeuvres audacieuses. Si cela marche sur Romain Grosjean et Lando Norris, ça coince avec Nico Hulkenberg. Résultat, un pneu crevé et un passage au stand. Mais, trop endommagée, sa voiture ne tient que quelques kilomètres de plus. Abandon au 16e tour. A se demander si Charles n'est pas réellement maudit à la maison… 

Gp F1   Qualifs   Rc63 Copie

Les commissaires

Sans eux, il n'y aurait pas de Grand Prix. Leur fonctionnement s'apparente à celui d'un corps militaire. On l'appelle d'ailleurs le corps des commissaires. Tout d'orange vêtus, on les aperçoit de part et d'autre du circuit. Prêts à intervenir au moindre incident ou à donner des indications aux pilotes, drapeaux en main. Les commissaires de piste de Monaco sont sans doute les plus réputés du circuit mondial de la Formule 1. Et pour cause. Placés sous la direction de Jean-Michel Matas (Commissaire général adjoint, en charge des commissaires), ils arborent la fameuse tenue orange depuis 1975. 

Img 1537

Organisé et structuré comme on le connaît aujourd'hui depuis l'arrivée de Me Michel Boeri à la tête de l'Automobile Club de Monaco, le corps obéit à une devise simple, "Oser et servir". Si ses membres sont des bénévoles, chaque année, une formation est organisée. Une manière de se remettre à niveau pour les anciens et d'apprendre les bases pour les petits nouveaux. 

L'apprentissage avec l'action

Au cours de leur formation, les apprentis commissaires assimilent tout ce qu'ils pourraient être amenés à faire lors de leurs interventions sur les Grand Prix, qu'ils soient de F1, électrique ou historique. Avec des spécificités pour chaque. Franchir un rail, déplacer un véhicule accidenté, agiter le bon drapeau au bon moment, autant de mouvements à faire et refaire, tout en gardant une chose à l'esprit, "ne jamais quitter la route des yeux", comme le répète à l'envi Jean-Michel Matas. Apprendre à canaliser un incendie est l'un des points de leur formation, car une voiture peut prendre feu à tout instant. 

Monxxq415 Ma Stage Commissaire Acm

A l'issue de la pratique (la théorie elle, a eu lieu en amont), tous sont notés, évalués. Les nouveaux intègrent généralement les équipes un par un, pour raisons de sécurité. Souvent passionnés d'automobile, ils vivent ensuite le Grand Prix au plus près de l'action, tout en gardant à l'esprit qu'ils sont là dans le seul et unique but de remplir leur mission. Une mission indispensable au bon déroulé des Grands Prix. 

Publié le

Page 3/3

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos