Dossier

Grand Prix de Monaco : sport et style

Le 71e Grand Prix de Monaco viendra saupoudrer de glamour la Principauté du 23 au 26 mai. Le Grand Prix urbain souvent décrit comme le plus difficile, le plus serré et le plus lent de la saison est aussi le plus technique. Technique dans la pratique bien sûr, mais dans la construction également. Ce tracé si particulier fait office de défi pour les pilotes autant que pour la Principauté.

Les chiffres du Grand prix de Monaco

1'14"439

C'est le record du tour le plus rapide. Il a été réalisé par Michael Schumacher sur Ferrari, en 2004.

3,34

 kilomètres, c'est la longueur du tracé. Ce circuit est le plus court du championnat du monde de F1.

6

Personne ne compte autant de succès qu'Ayrton Senna en Principauté. Le Brésilien avait ouvert son compteur en 1987, avant de s'imposer cinq fois consécutives entre 1989 et 1993. Derrière lui, on trouve Graham Hill et Michael Schumacher (cinq courses gagnées).

6

pilotes en activité ont remporté la victoire durant le Grand Prix de Monaco. Il s'agit de Räikkönen (McLaren, en 2005), Alonso (McLaren et Renault, en 2006 et 2007), Hamilton (McLaren, en 2008), Button (McLaren, en 2009), Webber (Red Bull, en 2010 et 2012) et Vettel (Red Bull, en 2011).

7

des 8 derniers vainqueurs avaient signé la pole position lors des qualifications. Seul Felipe Massa, parti en tête en 2008, n'avait pu obtenir mieux que la troisième place.

15

 c'est le nombre de victoires à l'actif de l'écurie McLaren. Ici, personne n'a fait mieux. La dernière en date est celle de Lewis Hamilton, en 2008. Avec huit courses remportées, Ferrari pointe au deuxième rang.

25

secondes, c'est le temps moyen d'un arrêt au stand sur le circuit urbain en terres princières.

78

tours à effectuer. C'est la règle. Ce qui fait 260,52 kilomètres parcourus à l'issue de la course.

305

kilomètres-heure, c'est la vitesse de pointe que parviennent
à atteindre les bolides lancés dans le tunnel de la Principauté. Une vraie rampe de lancement.

74 000

spectateurs environ se regroupent en Principauté durant l'événement, selon Christian Tornatore, commissaire général adjoint de l'Automobile club de Monaco. 25 000 personnes sont assises en tribunes, 12 000 profitent des places debout. Ce total est facilement multiplié par deux grâce aux occupants des nombreuses terrasses et bateaux qui mouillent dans le port. 

"Monaco est le vrai test pour les pilotes parce qu’il n’y a pas de place pour la moindre erreur. Au-delà de l’habileté de pilotage, vous devez rester concentré d’un bout à l’autre des 78 tours. Au moindre relâchement, vous pouvez commettre une faute qui peut vous être fatale."
Fernando Alonso

Publié le

Liste des Clubs : Automobile Club de Monaco

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
1 Vidéo