Honma, la Rolls-Royce des clubs

Antoine Menard est responsable fitting chez Honma France. Posté au trou n°7 pour la journée, il proposait aux golfeurs de tester ses drivers de luxe.

"Ils sont fabriqués à Sakata au Japon. Cent personnes les façonnent à la main et les contrôlent minutieusement. La réalisation d'une série nécessite six à huit semaines. Les clubs sont composés de fibres de graphite et de résine haute densité." De cette manière, lorsque l'on tape la balle, ils ne se déforment pas. "Toute la difficulté était de faire plus léger et plus résistant que les autres shafts. Les nôtres pèsent entre 40 et 62 g, alors qu'un shaft standard en pèse 70." Frédéric explique que "le club, c'est le prolongement du bras". D'où l'importance d'en choisir un adapté à sa morphologie. "Honma propose de fabriquer la tête, le shaft et le grip indépendamment. À partir d'une certaine gamme, le client peut même les customiser." 

La série cinq étoiles, la plus haut de gamme, coûte 60 000 euros. Elle est composée de six fers, un driver et trois bois ornés d'or 24 carats et enlacés par deux bagues en platine. Les petites mains rajoutent même un fil de carbone afin qu'ils fendent mieux l'air et soient encore plus stables. À titre d'exemple, pour s'offrir un driver Honma, comptez entre 1 100 et 5 300 euros.  Le bois de parcours va de 620 à 5 300 euros.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :