Hamilton Sabot forfait pour les championnats du monde

Coup dur pour la sélection française, qui devra se passer de l'Antibois Hamilton Sabot, médaillé de bronze aux JO de Londres, lors des prochains Mondiaux (du 3 au 12 octobre).

Samir Aït-Saïd et Kevin Antoniotti, tous deux membres de l'Olympique d'Antibes partiront à Nanning sans leur partenaire de club, Hamilton Sabot. 

Celui-ci, touché à la cheville lors du match international remporté par la France face à la Belgique et l'Espagne à Rouen, le week-end dernier, a dû se résoudre à faire une croix sur les Mondiaux.

Un coup dur pour l'équipe de France, qui comptait sur son médaillé de bronze des JO de Londres (aux barres parallèles) pour atteindre les objectifs qu'elle s'est fixée, à savoir une place en finale par équipe, deux gyms qualifiés pour la finale du concours général et trois représentants en finale par agrès, avec une médaille espérée.

Sébastien Darrigade :
"Trop d'incertitudes sur son état physique"

"On s'est parlé franchement, honnêtement. Il m'a donné son ressenti, moi le mien. Mais il y avait trop d'incertitudes sur son état physique. Lui m'a avoué qu'il était dans le doute. Moi je constate que son entraînement est en dents de scie et je ne peux pas me permettre de prendre le risque", a déclaré l'entraîneur national, Sébastien Darrigade.

Sur sa page Facebook, Hamilton Sabot a commenté sa blessure : "Rien de trop grave, mais (c'était) trop juste pour se rétablir à l'approche imminente du départ en Chine. (Je suis) Vraiment déçu car je m'étais préparé en conséquence pour cette compétition, je vais prendre le temps de me soigner et de revenir gonflé à bloc !"

Guillaume Augugliaro réserviste

Pour pallier la défection d'Hamilton Sabot, l'encadrement a sollicité Axel Augis (Clamart). De son côté, l'Antibois Guillaume Augugliaro est placé sur la liste en tant que réserviste. En cas de nouveau pépin physique chez les Bleus, il pourrait faire partie des engagés aux Mondiaux. Il est d'ores et déjà acquis qu'il fera le voyage en Chine.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :