Trophée Massilia, une belle expérience pour le Femina Sports

Du 16 au 18 novembre, quelques gyms du Femina Sports Monaco ont pris part à l'Open Massilia pour la première fois de l'histoire du club. Une première expérience enrichissante qui a montré le chemin qu'il restait à parcourir.

Il est de ces compétitions qui vous emplissent les yeux d'étoiles. L'Elite Gym Massilia peut facilement en être. Et des étoiles, il y en avait aussi sur le plateau. Car la compétition regroupe les meilleures gymnastes. Différents formats étaient au programme, dont l'open, compétition par équipe. Une catégorie où une équipe du Femina a pu s'illustrer, tout comme lors des épreuves individuelles pour les plus jeunes. 

"Nous avons passé 4 jours sur place et c'était la première participation pour Monaco", glisse d'emblée Kimberly Arnulf, la coach du Femina. Et face à elles, du solide, avec des équipes nationales seniors comme la France, le Canada ou l'Islande. "On s'est retrouvé dans une poule de 20 équipes avec des gymnastes de différents pays et des filles de sélections nationales. On avait donc un gros niveau en face de nous."

Img 4683

Pour la compétition par équipe, c'est celle qui évolue en DN1 qui a matché. Et l'Open Massilia a été une bonne répétition pour les premières compétitions départementales et régionales qui arrivent en décembre et en début d'année 2019. "On a mis pas mal de nouveautés dans nos mouvements puisque nous préparons la Division Nationale 1. Les mouvements sont donc encore un peu frais et nous avons pu constater pas mal d'erreurs chez nos gyms, certaines étant dues à l'émotion. Mais le comportement des filles a été super, et nous terminons à la 16e place, ce qui nous montre aussi tout le chemin qu'il nous reste à parcourir. " 

Les jeunes y sont aussi

Une 16e place pour Leslie Basler-Orsi, Roxanne Basler-Orsi, Sara Descent et Chiara Phily qui ont ensuite pu observer les autres licenciées du Femina qui concourraient en individuel. Trop jeunes pour prendre part au concours par équipe, Joana De Freitas (2006), Rebecca Casula (2008), Valentine Nicol et Mathilde Trossarello (2005) ont ainsi pu défendre leurs chances individuellement. Et la belle surprise est venue en catégorie 2006, avec Joana De Freitas, qui a remporté son concours avec 54 points (1e sur 19 concurrentes). "Elle marche très bien et a des qualités physiques et mentales assez exceptionnelles", notait d'ailleurs sa coach après la compétition. 

Img 4764

De leur côté, les autres filles ont fait de leur mieux, Rebecca Casula terminant 16e, tandis que Valentine Nicol et Mathilde Trossarello ont respectivement fini 6e et 13e de leur catégorie. "C'était une bonne expérience, car nous n'avons pas souvent l'opportunité de prendre part à des compétitions internationales, donc cela permet aux filles d'apprendre. Et aussi de voir que pour atteindre un certain niveau de performances, il faut pouvoir s'entraîner plus car elles n'ont pas assez de possibilité de s'entraîner", note Kim Arnulf. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos