Bilan positif pour l'AS Monaco aux France de Saint-Raphaël

L'AS Monaco natation s'est présentée avec 9 athlètes aux championnats de France élite ce week-end à Saint-Raphaël. Et le bilan est positif avec notamment 15 places de finalistes pour les asémistes.

Ils n'auraient pas forcément dû y être. Pour la simple et bonne raison que les membres de l'AS Monaco natation ont appris il y a tout juste trois semaines que ces championnats de France en grand bassin allaient avoir lieu. Une rareté dans le milieu, comme le précise Michel Pou, l'entraîneur général de l'ASM natation. "C'est la première fois que ces championnats de France en grand bassin ont lieu en décembre. C'est un autre niveau d'exigence car le grand bassin ne pardonne rien et donne une évaluation du travail effectué et de l'état de forme dans lequel tu es."

Capture D Ecran 2020 12 17 A 14 30 58

Après une année particulière, l'objectif n'était donc pas d'être performant à cette période de l'année, d'autant plus que ces championnats sont arrivés un peu par surprise donc. Et pourtant, comme le glisse le coach asémiste, "le bilan est positif". Il faut dire que les 9 engagés (Anaïs Arlandis, Adèle Blanchetière, Lisa Pou, Pauline Viste, Simon Bachmann, Abdoul Niane, Marcus Sainton, Corentin Trinez et Romain Vanmoen) ont su tirer leur épingle du jeu, avec 15 finales disputées durant les 4 jours de ce championnat. Avec une mention particulière pour Adèle Blanchetière, Marcus Sainton et Romain Vanmoen (voir encadré résultats).

Progresser tout au long de la saison

Là où certains venaient chercher des temps qualificatifs, les nageurs de l'AS Monaco sont sur une préparation différente en vue de cette saison. "On n'a pas particulièrement cherché à être très performant sur ce championnat, dans le sens où j'ai choisi qu'on soit dans une logique de progressivité tout au long de l'année, considérant qu'on sortait d'une période bizarre et qu'il me semblait important ,pour faire en sorte que les organismes se mettent au diapason de la saison, qu'on puisse être performant à la fin du printemps, début de l'été et de ne pas griller toutes les cartes sur ce trimestre", précise ainsi Michel Pou.

Capture D Ecran 2020 12 17 A 14 30 27

De quoi expliquer, aussi, les résultats de chacun sur ces championnats. "Adèle, Romain et Marcus sont les trois qui s'en sortent le mieux et tout à fait logiquement puisqu'ils ont suivi toute la préparation avec le sérieux qu'on leur connaît. Ils sont là depuis fin mai et ont fait ce qu'il fallait pour être présents. Les plus jeunes ont eux, dû travailler cet été, ce qui les a bloqués et ils n'ont ainsi pu s'entraîner en bassin de mars à septembre, ou de façon inconstante dans certains cas", détaille le coach. 

Capture D Ecran 2020 12 17 A 14 31 26

Si Anaïs Arlandis, médaillée en petit bassin l'an dernier, a su tirer son épingle du jeu malgré une année particulière pour elle aussi, Lisa Pou a, elle, tenté des choses qui n'ont malheureusement pas payé en course. "Lisa est en recherche de projet et d'objectifs pour cette année. Elle était présente sur ces championnats pour faire le point et essayer de nouvelles choses, des changements techniques. Ça a été intéressant sur échauffements mais ça ne s'est pas ressenti en course."

Une fin de saison chargée

Ces championnats, au-delà des résultats, ont aussi montré de belles choses en vue d'échéances futures, comme le raconte Michel Pou. "Parmi ceux qui ont travaillé, il y a des choses encourageantes pour que la motivation reparte, notamment pour Simon, qui représentera sans doute son pays (Les Seychelles) à Tokyo (JO, 23/07-08/08), mais il a encore du temps. Ses performances ont été assez bonnes sur le début du championnat, mais il avait une bonne rhino-pharyngite qui l'a handicapé ensuite."

Capture D Ecran 2020 12 17 A 14 32 09

Et si le coach a choisi de ne pas griller certaines cartouches sur ce championnat, c'est que la suite de la saison s'annonce chargée. "Il faudra être présent sur les mois de mai, juin et juillet. Il y aura les championnats de France juniors pour lesquels nos nageurs devront se qualifier, fin avril, ce qui donnera une bonne indication pour certains d'entre eux. C'est le premier gros objectif de l'année. Mi-mai, nous aurons aussi les championnats d'Europe bassin et eau libre et ce sera aussi aux concernés de faire ce qu'il faut pour se qualifier."  Le calendrier sera notamment complété par le Mare Nostrum les 29 et 30 mai, mais sera amputé des traditionnels Jeux des Petits Etats d'Europe (l'édition 2021 devant se tenir à Andorre a été annulée il y a quelques mois du fait des conséquences économiques de la pandémie de Covid-19). "Ça va nous manquer et je crains l'impact que cela peut avoir sur certains ''moins jeunes'' qui étaient encore là pour ça et risquent de trouver le temps long."  En attendant, les nageurs monégasques se produiront déjà à domicile le 24 janvier avec un meeting régional à la piscine du stade Louis-II. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Les résultats complets de l'AS Monaco

Dames /
50 m Nage Libre
Pauline Viste, 34e en série en 27''19
Anaïs Arlandis, 42e en série en 28"32

50 m Dos
Pauline Viste, 30e en série en 32''05

50 m Brasse
Adèle Blanchetière, 4e de la Finale B en 33''22
Anaïs Arlandis, 28e en série en 34''83

50 m Papillon
Anaïs Arlandis, 3e de la Finale B en 28"03

100 m Nage Libre
Anaïs Arlandis, 35e en série en 59"40
Pauline Viste, 37e en série en 59"79

100 m Papillon
Anaïs Arlandis, 3e de la Finale B en 1'02''11

100 m Brasse
Adèle Blanchetière, 8e de la Finale A en 1''11''85

200 m Brasse
Adèle Blanchetière, 5e de la Finale A en 2'35''73

400 m Nage Libre
Lisa Pou, 6e de la Finale B en 4'24''24

800 m Nage Libre
Lisa Pou 15e en 9'05''60

1500 m Nage Libre
Lisa Pou, 7e en 17'09''74

Hommes /
50 m Nage Libre
Abdoul Niane, 46e en série en 24''17

50 m Brasse
Marcus Sainton, 4e de la finale B en 29''23
Abdoul Niane, 37e en série en 30''82

100 m Nage Libre
Corentin Trinez, 50e en série en 52''62
Abdoul Niane, 54e en série en 53''20

100 m Brasse
Marcus Sainton, 7e de la Finale A en 1'03''03

200 m Brasse
Marcus Sainton, 6e de la Finale B en 2'20''13

200 m Papillon
Simon Bachmann 20e en série en 2'06''02

200 m 4 Nages
Romain Vanmoen, 8e de la Finale B en 2'09''91

400 m 4 Nages
Romain Vanmoen, 6e de la Finale B en 4'36''69
Simon Bachmann, 19e en série en 4'38''63