L'ASM natation brille dans les Alpes

En déplacement sur le lac de Serre-Ponçon, les nageurs de l'AS Monaco natation ont particulièrement brillé. De quoi clôturer parfaitement le premier cycle de reprise avant des repos bien mérités et un retour dans les bassins prévu pour la août.

L'après-confinement a été studieux pour les nageurs de Michel Pou. Et la plus belle preuve de leur bon travail est cette sortie à Savines-le-Lac. "C'est une compétition organisée au niveau PACA avec une logique de promotion de la discipline (eau libre). Compte-tenu de la période, cela correspondait, pour nous, à la neuvième semaine de reprise du groupe. Il était pour moi essentiel de marquer la fin de cette première phase avec une remise en route sous forme compétitive et quelques-uns avaient aussi l'objectif de marquer des points en vue d'une sélection dans l'équipe PACA pour le championnat de France d'eau libre", glisse Michel Pou.

Une compétition à l'intérêt certain donc, d'autant que plusieurs jeunes emmenés dans les Alpes n'avaient encore jamais goûté aux compétitions d'eau libre. Et cette "reprise de contact avec la compétition", comme l'appelle le coach asémiste, a été particulièrement réussi, les nageurs monégasques trustant largement les podiums de leurs catégories.

Un bilan positif

"Il est même extrêmement positif", clame Michel Pou lorsque l'on évoque avec lui le bilan de ses jeunes pousses. D'autant que, comme nous l'évoquions, tous n'ont pas l'habitude de nager en eau libre. "On a vu les difficultés rencontrées dès qu'on sort d'un cadre octogonal bien stable, un cadre où il faut chercher sa direction, un environnement changeant. Un contexte d'eau libre, vivant, inattendu."

L'une des premières satisfaction est ce groupe de jeunes garçons visant les championnats de France par équipe (Adib et Gaël Khalil, Sacha Roustan, Enzo Oumailia et Théo Druenne sur 5 kms). L'autre est venue du tir groupé réalisé par les monégasques, avec "5 nageurs dans les 12 du groupe de tête", glisse Michel Pou, parmi lesquels on retrouvait notamment Lisa Pou et Ryan Benaddad. "Ils apprennent à réguler leur effort, à se connaître, su surpasser dans des éléments auxquels ils ne sont pas habitués et ça contribuera à les rendre plus forts en piscine", note le technicien de l'AS Monaco.  

Repos

La fin du mois de juillet a rimé avec début de vacances pour tous ces jeunes nageurs. Un repos de 15 jours avant de retrouver les bassins dès le 17 et le début d'un deuxième cycle. "On oublie les repères temporels habituels. Il nous faudra encore quelques mois pour revenir à une base qui permette à tous de récupérer correctement entre les séances et pouvoir travailler correctement, avec la qualité attendue. On n'a pas pris d'avance, l'idée est de prendre le temps de faire et de construire. On n'a pas chômé, on a eu 10 séquences par semaines, ils sont montés progressivement de 4-5 séances à 10, dernièrement, on était à 70 km de natation par semaine. Il fallait reposer cette base, là on part sur 15 jours de repos et on repartira ensuite sur le même travail, avec une progressivité plus importante dans la reprise et j'espère que début septembre on aura pris un peu d'avance sur les planifications des autres années", détaille Michel Pou. Avec, pour objectif, les championnats de France à venir à Jabline (eau libre, fin septembre) et en grand bassin à la mi-décembre. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Une compétition virtuelle

Un challenge virtuel de natation artistique a dernièrement été organisé par l'Union Américaine de Natation. Une compétition regroupant 170 athlètes de 40 nations et 5 continents où les nageuses ont été filmées au cours d'une épreuve gymnique et jugées, en direct, par des juges à distance. Deux nageuses de la Principauté y ont pris part, avec Martina Pregliasco chez les 13-15 ans et Lilou Sperry chez les moins de 12 ans.


Les résultats des monégasques

5 kms
Lisa Pou : 1 : 04 : 55 - 4e au général - 1e de sa catégorie
Ryan Benaddad : 1 : 04 : 56 - 5e au général - 2e de sa catégorie
Gaël Khalil : 1 : 04 : 57 - 7e au général - 3e de sa catégorie
Adib Khalil : 1 : 04 : 58 - 8e au général - 3e de sa catégorie
Sacha Roustan : 1 : 05 : 26 - 11e au général - 4e de sa catégorie
Théo Druenne : 1 : 09 : 21 - 15e au général - 2e de sa catégorie
Enzo Oumailia : 1 : 12 : 24 - 18e au général - 4e de sa catégorie

3 kms
Théo Lemasson - 36:38 - 3e au général - 2e de sa catégorie
Lisa Pou - 36:47 - 5e au général - 1e de sa catégorie
Ethan Faloppa - 38:57 - 13e au général - 2e de sa catégorie
Laëticia Antunes - 39:22 - 14e au général - 1e de sa catégorie
Adèle Blanchetiere - 39:22 - 15e au général - 2e de sa catégorie
Etienne Billiet - 39:57 - 17e au général - 3e de sa catégorie
Giulia Viacava - 40:13 - 18e au général - 1e de sa catégorie
Lune Mathis - 42:19 - 26e au général - 2e de sa catégorie
Marianne Lavigne - 42:29 - 30e au général - 4e de sa catégorie
Laureen Brett - 44:29 - 42e au général - 7e de sa catégorie

Relais 3x500 m
ASM 1 (Benaddad - Roustan - Khalil A.) - 18:02 - 1e au scratch et 1e de catégorie
ASM 2 (Khalil G. - Oumailia - Pou) - 18:34 - 2e au scratch et 1e de catégorie
ASM 3 (Druenne - Lemasson - Faloppa) : 19:10 - 3e au scratch et 2e de catégorie
ASM 4 (Antunes - Blanchetiere - Viacava) - 20:15 - 7e au scratch et 1e de catégorie
ASM 5 (Brett - Lavigne - Mathis) - 22:32 - 16e au scratch et 4e de catégorie.