Golden Tour à Nice : l'ASM Natation revient avec des motifs de satisfaction

Deux nageurs "qui sortent du lot" et une satisfaction "intermédiaire" pour les autres résultats : c'est le bilan de la participation monégasque au Golden Tour de Nice délivré par l'entraîneur Michel Pou.

Le week-end dernier, Michel Pou et cinq de ses nageurs ont pris la direction de la piscine Jean Bouin de Nice pour le Golden Tour. Dans un calendrier sportif en perpétuel changement, Adèle Blanchetière, Marcus Sainton, Lisa Pou, Anaïs Arlandis et Simon Bachmann ont connu des fortunes bien diverses. Les deux premiers nommés, brasseurs, sont "sortis du lot" selon les mots de leur entraîneur.

D02bc8d0 8ba3 4684 B943 C9a331ccd564

Adèle Blanchetière a remporté deux de ses trois Finales B (50m et 200m), prenant la 5e place du 100m. Marcus Sainton, lui, a connu les joies de la Finale A sur 50m (8e place) et 100m (5e place). "A chaque sortie depuis les championnats de France à Saint-Raphaël en décembre, ils sont au contact des meilleurs français", note Michel Pou.

La fatigue a joué

Satisfaction "intermédiaire" pour la participation d'Anaïs Arlandis. "Elle a passé un premier semestre difficile en rentrant du Canada en décembre sans pouvoir véritablement s'entraîner entre confinement et semestre à Montreal", explique l'entraîneur de l'ASM. Si elle a remporté la Finale B du 100m papillon, l'Asémiste n'a pas franchi les séries du 50m papillon (19e place).

Capture D Ecran 2021 02 08 A 17 18 39

"Elle a réalisé la même performance qu'aux championnats de France alors qu'elle était fatiguée. Ce qui est positif et encourageant pour la suite." Engagée sur le 1 500m nage libre, Lisa Pou a terminé 11e de la série. Une position qui lui fermait la porte des finales. "Elle était très fatiguée par les dernières semaines d'entraînement, donc il n'y avait rien à attendre", signale Michel Pou.

Simon Bachmann (Seychelles) retenu pour les JO 

Les représentants de l'AS Monaco Natation devaient se présenter en nombre plus conséquent mais l'abaissement de la jauge de participants a fait des malheureux. "Sur les 400 engagés, seuls 250, choisis sur la base de leur niveau mondial, ont pu prendre le départ, précise Michel Pou. Nous n'avons pu que constater et subir les effets de ce choix. Les autres sont restés à la maison." 

Simon Bachmann a failli en faire l'amère expérience. Apprenant sa participation la veille de la compétition, le Seychellois n'a pas été en mesure de présenter un test PCR à temps pour le 400m 4 nages. Avant d'être finalement autorisé à prendre le départ du 200m papillon (2'09''72, 20e temps de la série), dimanche matin. "C'était quand même une bonne nouvelle pour lui, il a pu faire le point sur son niveau actuel, ses difficultés..." Pas de quoi lui enlever la satisfaction d'avoir été sélectionné par son pays pour les Jeux olympiques de Tokyo prévus "normalement" cet été. Et, si possible, sans jauge de participants.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Résultats :

Adèle Blanchetière : 1ère place en Finale B du 50m brasse (33''01) ; 1ère place en Finale B du 200m brasse (2'36''53) ; 5e place en Finale B du 100m brasse (1'14''03).

Marcus Sainton : 5e place en Finale A du 100m brasse (1'03''58), 8e en Finale A du 50m brasse (29''08).

Anaïs Arlandis : 1ère place en Finale B sur 100m papillon (1'02''02) ; 19e place de la série du 50 papillon (28''36).

Lisa Pou : 11e place de la série du 1500m nage libre (17'18''71).

Simon Bachmann : 20e place de la série du 200m papillon (2'09''72).