La SNM brille

Ces dernières semaines, la Société Nautique de Monaco a brillé sur les différentes compétitions où ses licenciés étaient engagés. Tour d'horizon des derniers résultats de l'aviron monégasque.

Les rameurs de Daniel Fauché ne reviennent que rarement bredouilles de déplacements. Leurs dernières sorties en compétition ont confirmé ce qui pourrait bien devenir un adage. Et ce quelle que soit la catégorie ou la compétition. Qu'il s'agisse de championnats d'Europe juniors, de championnats de France masters, seniors, juniors ou chez les cadets, les breloques n'en finissent plus de venir garnir l'armoire à trophées de la Société Nautique de Monaco. 

120702577 4993139914033140 5571055702859088377 N

Après une période loin des compétitions, les rameurs monégasques ont frappé fort pour leur retour sur les eaux. A commencer par la jeune Gaïa Chiavini, engagée sur les championnats d'Europe juniors le 28 septembre dernier avec l'équipe de France U23. "Ça a été de beaux championnats d'Europe, avec de belles courses et de bons chronos. Gaïa, pour sa première internationale, avec son équipage, a réussi à accrocher la médaille de bronze et cela concrétise le travail effectué depuis des mois. Elle le mérite et cela a fait du bien à tout le club", glisse le coach de la SNM, qui a ensuite pu compter sur sa rameuse lors des championnats de France juniors, la semaine dernière, à Brive-la-Gaillarde, où la jeune fille, accompagnée de Julianne Lepra, Amanda Tello Adam et Chloé Philibert a de nouveau pris le bronze. 

Capture D Ecran 2020 10 13 A 09 17 51

"Elles ont réalisé une belle course, dans une adversité relevée. C'est d'autant plus encourageant que nous avons un bateau jeune, car elles sont toutes les trois en première année de juniors et sont allées chercher cette troisième place avec une belle détermination. C'est très agréable à voir en tant que coach et cela offre de belles perspectives pour l'avenir", ajoute Daniel Fauché, également heureux des performances de ses cadets.

Les cadets en fanfare, seniors et masters frustrés

La jeune garde du club a frappé très fort à Brive. Surtout le 4 masculin, avec à son bord Donovan Savary, Lucas Fauché, Enzo Cassini-Peloux et Joan Civit. "Ils ont fait le ménage (sic)", lâche Daniel Fauché, "ils ont gagné toutes leurs courses en faisant de bons temps et ont montré de belles choses. Ils ont couru comme des bateaux d'expérience en seniors alors qu'ils ne sont que cadets", continue le coach à propos de son 4 masculin sacré champion de France. 

120827446 4999529596727505 77551606692525113 N

Si le bilan jeune est très intéressant sur ces dernières semaines, il aurait pu être encore meilleur avec les résultats des seniors et masters. Mais leur championnat, prévu fin septembre, n'a pu se tenir comme prévu, la faute à un temps particulièrement délicat. "La compétition a débuté le vendredi matin par les masters et tout s'est arrêté à midi, on n'a eu que deux bateaux qui ont couru. Les conditions météos n'étaient pas simple, avec un vent de travers", précise Daniel Fauché. Ce qui n'a pas empêché le double hommes master d'aller prendre le bronze (Philippe Launay et Philippe Giraldi). 

Capture D Ecran 2020 10 13 A 09 17 35

Malgré la médaille des deux Philippe, et la 4e place du double féminin chez les masters (Emmanuelle Morion et Céline Marion), l'arrêt de la compétition au vendredi midi avait de quoi laisser quelques regrets au clan monégasque. "Les bateaux sur lesquels je comptais pour les médailles n'ont même pas pu s'aligner au départ, c'est super frustrant parce qu'on est arrivé à Gravelines avec un super potentiel de médailles et on rentre avec une seule breloque", regrette ainsi Daniel Fauché.

Mais la saison n'est pas encore terminée. Dès ce week-end, ce sont les minimes qui entreront en lice à Mâcon avant que les championnats de France d'aviron de mer débutent dans deux semaines. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos