Lisa Caussin-Battaglia vice-championne du monde

La jeune monégasque Lisa Caussin-Battaglia est revenue des world series avec une belle deuxième place. Vice-championne du monde, elle continue d'engranger de belles performances.

A quel type de compétition avez-vous pris part ?

C’était une compétition qui regroupait 40 nationalités différentes, avec du gros niveau. À la base, cette épreuve est une coupe du Monde à elle seule: la King’s Cup. Et cette année, elle s’est associée a 2 autres épreuves organisées en Belgique et à Havasu aux US pour créer le Championnat des World Series. C’est donc une épreuve qui est très connue dans le monde du jet avec énormément de public ! Les tribunes étaient pleines à craquer ! C’est un circuit pro où tous les meilleurs pilotes du monde s’y retrouvent, c’était donc vraiment spectaculaire !

Quel était le niveau d'adversité rencontré ?

Le niveau était vraiment très bon notamment chez les femmes ! Chez les hommes, j’étais dans une catégorie qui correspondait à la puissance de ma machine mais il y avait des catégories dans lesquelles les machines étaient beaucoup plus puissantes et le niveau nettement plus haut ! Il n’empêche qu'il était tout de même très très bon dans la catégorie dans laquelle j’ai couru ! L’américain qui termine devant moi au général des World Series avait déjà en poche plusieurs titres mondiaux remportés au World Finals d’Havasu ! Chez les femmes nous n’avons qu’une catégorie ... donc toutes les meilleures pilotes se retrouvent à courir dans celle-ci ! La plupart avait déjà reporté des titres mondiaux ou européens ! Le plateau était vraiment très beau ! Et pour une grande partie des filles présentes ce sont les mêmes qui participent au Championnat du Monde UIM et qui terminent généralement devant moi ! J’étais donc très heureuse de voir que je pouvais moi aussi terminer devant ces pilotes très douées dans leur discipline sportive.

Whatsapp Image 2019 10 23 At 11 01 19

Comment s'est passée la compétition ?

La compétition s’est globalement très bien déroulée. Nous avions deux catégories à faire: Novice Ski Stock et Pro-Am Women Ski Limited. Donc 8 manches en 4 jours ... ce qui était déjà un premier défi à relever au niveau condition physique ! Les seuls bémols étaient les deux premières manches dans chacune des catégories .... Les deux premières journées étaient consacrées à la catégorie Novice Ski Stock (catégorie mixte dans laquelle j’étais la seule femme) et nous étions tellement d’inscrits (23) que nous avons dû faire des qualifications pour réduire le nombre à 14. Donc un gros stress mais je me qualifie néanmoins du premier coup et lors de la première manche, dans la ligne droite, je chute et casse mon coupe circuit. J’ai perdu un temps fou à trouver une solution pour au moins terminer la course. 

Et ensuite ?

Je parviens quand même à remonter deux pilotes mais c’est cette course qui me fait perdre le titre de championne du monde étant donné que je termine à 1 point de l’américain, même si je termine ainsi 2e au général des World Series (cumul des trois épreuves: Belgique, Havasu, et Thaïlande) sur 38 qualifiés (et une cinquantaine d’inscrits à la base). Chez les femmes, je prends une 5e place sur le week-end, ce qui était assez inespéré quand on avait regardé avec mon coach, Michel Torre, les pilotes alignées sur la grille ! Que des tops pilotes ! L’objectif était de travailler sur les départs et, finalement, c’est ce qui me permet d’entrer dans le top 5 en prenant un départ ou je sors 3e et un autre ou je sors 2e ! J'ai cependant perdu à chaque fois une place durant la course, dans la ligne droite du circuit, par manque de vitesse sur la machine .... Et chez les femmes je termine donc 3e sur 31 pilotes. Le bilan est donc plus que positif même si je garde un goût amer du titre perdu à 1 point.

Quelles sont  les prochaines étapes pour vous ?

Maintenant nous partons pour la dernière épreuve du Championnat du Monde UIM qui est cette semaine à Sharjah aux émirats Arabes. Les World Series m’ont énormément appris et j’espère mettre tout cela à profit dans cette prochaine course ! La saison 2019 prendra donc fin la semaine prochaine... mais le début de la saison 2020 arrive cette fois très rapidement avec une première course au Kuwait en février ! Nous n’allons pas vraiment avoir le temps de nous reposer avec Michel ! Surtout que je me suis engagée de nouveau à faire le championnat du Monde UIM dans son intégralité, ayant signé récemment un contrat avec le promoteur pour être de nouveau  "pilote officiel"  du championnat.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos