Roca Jet Club, seconde jeunesse

Dynamiser la jeunesse

Un diplôme pour les deux formateurs qui pourrait bien permettre, à terme, de voir arriver une nouvelle garde dans les rangs du club. Différents degrés seront mis en place, partant de l'initiation, "à savoir les rudiments du jet", glisse Michel Torre, puis le perfectionnement, plutôt dédié "aux membres actifs du club, ceux disposant d'une machine et sachant l'entretenir", ou encore le dernier niveau de certification, dédié à la compétition. Un niveau de maîtrise que peuvent par exemple avoir Lisa Caussin-Battaglia, Michel Torre ou Jean-Pierre Bessero. 

Img 2730

Créé par l'UIM, ce programme va dans le sens de la volonté du club de rajeunir ses troupes. Car, ils en sont bien conscients, c'est par la jeunesse que viendra la continuité. "Ça va nous permettre de redynamiser un peu les choses et surtout de rendre cela officiel. Jean-Pierre (Bessero) a le monitorat de jet ski, mais nous, rien ne nous rendait officiellement compétents en dehors de notre expérience dans le jet. Aujourd'hui, nous avons l'officialisation de cette structure et cela pourrait pousser les gens à venir plus facilement, à nous envoyer plus facilement des jeunes pour qu'on les forme au pilotage", glisse Michel. Une certification allant donc dans la continuité de ce qu'a mis en place le club depuis quelques années déjà auprès d'un jeune public. 

Si la recherche de nouveaux membres est une constante dans les journées organisées, le partage est l'un des points essentiels défendus par les membres du club. "On fait le Pass'Sport Culture en collaboration avec l'Éducation Nationale. C'est toujours sympa d'avoir des jeunes de Monaco et c'est sans doute une des disciplines qui plaît le plus dans le programme. On ne sait pas si ça va nous amener de nouveaux membres, mais on partage notre passion, on aime bien le montrer aux autres, c'est aussi comme ça que nous est venue l'idée de faire l'école de pilotage", explique Michel Torre. 

Car chaque année, le Roca Jet Club met en place une semaine durant laquelle 5 à 6 jeunes de la Principauté viennent apprendre les rudiments du pilotage et de la course. Organisée juste avant la rentrée scolaire, elle voit ces apprentis pilotes se former aux différentes composantes de la pratique du jet ski. Sécurité, entretien et préparation de la machine, fonctionnement du jet, positions à tenir, respect des vitesses, petit circuit avec bouées… "C'est quelque chose qui permet aussi de faire connaître notre sport", lance Michel Torre. Et pour donner le goût au jet et à la compétition, le Roca Jet Club a organisé une journée de perfectionnement cet été. "On a mis ça en place avec ceux de l'école de pilotage de l'an dernier ainsi qu'un garçon qui avait fait ça et a continué pour devenir pilote. Ça permet de leur montrer le niveau qu'on peut avoir. C'est un sport assez cher, donc faire cette école et ce stage peut leur permettre de voir s'ils ont vraiment envie d'investir par la suite pour se lancer." 

Étoffer la compétition

Si le partage reste continuellement au centre des débats, comme lors des journées organisées avec des associations, à l'image de ce qui est fait avec les Enfants de Frankie -"là on ne cherche pas à faire venir de nouveaux membres, c'est vraiment de leur apporter un peu de bonheur sur le moment, de les amener sur l'eau, les voir sourire, s'éclater et cela nous apporte aussi beaucoup à nous"- le club souhaite, à terme, voir arriver de nouveaux compétiteurs. Car ils sont actuellement 6 à s'aligner au départ de courses dans le monde entier. "Nous avons quatre pilotes sur de l'endurance et Lisa et moi sur la vitesse. L'an dernier, aux championnats du monde d'endurance, ils ont manqué le podium de peu. C'est une course de relais et l'un des pilotes s'est blessé, mais nous avons tout de même accroché le Top 5", explique Michel Torre, qui a, lui, mis ses envies de compétition en stand-by. "Je m'entraîne toujours, mais je coache Lisa et cela prend beaucoup de temps." D'autant que la jeune fille continue d'emmagasiner de bons résultats et montre ainsi la voie à suivre pour de jeunes pilotes en devenir.


Publié le

Page 2/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos