Bjerregaard et Svec sacrés !

Le 23e Rallye Monte-Carlo Historique s'est terminé cette nuit avec la victoire finale d'Henrik Bjerregaard et Jaromir Svec. L'équipage 110 a pris l'avantage dès la SR5 et s'est finalement imposé avec 2150 points.

Col de Braus, col du Turini, la dernière nuit pouvait tout changer sur ce Rallye Monte-Carlo Historique. Pour ce grand final, un classique dans l'histoire du Monte-Carl', les pilotes se sont élancés depuis le quai Albert Ier, où les bolides avaient passé une partie de la journée. Un bon moyen pour les amateurs de ces vieilles filles de venir les observer une dernière fois pour cette édition. 

Un temps de repos pour les équipages avant qu'ils ne partent à l'assaut de ce col mythique avec l'objectif de finir le travail. Un travail débuté, pour certain, depuis le 29 janvier. Conclure, et de belle manière si possible. C'est d'ailleurs ce qu'a fait Henrik Bjerregaard. Arrivé en tête, le Danois a refusé de céder la première place qu'il occupait depuis dimanche.

110  Rallye Monte Carlo Historique 2020 Acm Jl 8

Si souvent juge de paix, le Turini et ses deux dernières zones de régularité n'ont, cette année, pas eu d'incidence sur l'équipage vainqueur.  Malgré une 9e et une 22e place sur les SR14 et 15, Henrik Bjerregaard n'a pas été inquiété tant son avance sur ses poursuivants était grande. Sur la SR14 "Col de Braus / Lantosque" et sur la SR15 "La Bollène-Vésubie / Sospel", ce sont les anciens qui s'en sont le mieux sortis. 

Déjà vainqueur de la SR1, le Lituanien Koralis Raisys a récidivé sur la SR14 en compagnie de compagnie de Walter Röhrl, grand champion de rallye des années 1980. Et sur la SR15, quatre pilotes se retrouvent en tête dont Daniele Perfetti, vainqueur du Rallye Historique en 2016. Des succès leur permettant de grimper au général (Raisys passe de 40e à 9e, Röhrl de 114e à 49e. Daniele Perfetti passe de la 21e à la 5e place). 

Henrik Bjerregaard, incroyable de régularité

La régularité. Dogme de ce rallye historique, cet élément a aussi été le leitmotiv de Bjerregaard. S'il n'a jamais eu plus de 100 points d'avance sur son dauphin, il a su reléguer Rafael Fernandez Cosin, deuxième, à 230 points. Juan Carlos Zorilla-Hierro complète le podium à 240 points de la gagne en devançant, de justesse, Bruno Saby, le vainqueur du Monte-Carl' 1980. Un résultat obtenu grâce à sa justesse tout au long de ce rallye où, au volant de sa Ford Escort RS2000 de 1979, a su se montrer le plus régulier des concurrents, glanant au passage une victoire de spéciale sur la SR5. 

1 Rallye Monte Carlo Historique 2020 Acm Jl 4

Aucun autre pilote n'a pu suivre le rythme imposé par le Danois et ses concurrents ont tous craqué à un moment donné. Même son compatriote, Lars Hindsgaul, n'a pas tenu la cadence. Pourtant longtemps à la lutte, deuxième de la SR5 à la SR10, l'autre "viking" a fini par craquer. Et ce bien avant la nuit. Dès la SR11, première épreuve de la journée, il a concédé 730 points, abandonnant toutes chances de victoire. Une victoire amplement méritée pour Bjerregaard donc, qui pourra savourer son succès ce soir lors de la traditionnelle remise des prix au Sporting. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Le classement final des Monégasques

52e Olivier Campana / Lydia Campana - 4300 points (+2150)
65e Didier Segond / David Lajoux - 4910 points (+2760)
94e Ilias Iliopoulos / Jean Haramis - 7600 points (+5450)
166e Jean-Marc Giraldi / Elisabeth Giraldi - 29 210 points (+27 060)
176e Thierry Rosado / Nicolas Rosado (ESP) - 34 360 points (+32 210)