Sébastien Ogier, comme une évidence

Sextuple tenant du titre du Monte-Carlo, Sébastien Ogier connaît le chemin. C'est donc naturellement qu'il termine la deuxième journée de course en tête.

Parcours presque parfait pour Toyota. C'était la journée avec le plus de kilomètres de ce 88e Rallye Monte-Carlo, avec 122,48 kilomètres chronométrés, mais aussi  la plus chargée avec six spéciales. Et le constructeur japonais n'aura laissé qu'une seule bouchée à ses adversaires : l'ES8, avalée par Thierry Neuville (Hyundai). Après les trois victoires d'Elfyn Evans ce matin, son coéquipier, Sébastien Ogier, a remporté l'ES6 et l'ES7 et prend la tête  du classement. Et comme les bonnes nouvelles n'arrivent jamais seules, le duo de Toyota mène aussi le Rallye.

Ogier grapille

Elfyn Evans, irréprochable ce matin, avait l'occasion de creuser l'écart puisque les trois mêmes boucles étaient au programme de l'après-midi. Il n'en a rien été. Au contraire, il a perdu le leadership. Son coéquipier, septuple vainqueur du Monte-Carlo, a appris de ces petites erreurs de la matinée, mais surtout semble enfin apprivoiser sa nouvelle voiture. "Nous allons dans la bonne direction avec les réglages...", a-t-il d'ailleurs déclaré après la première épreuve de l'après-midi. Petit à petit, Sébastien Ogier a ainsi refait son retard. D'abord sur l'ES6 "Curbans / Venterol" (20,02 km) où il a devancé Thierry Neuville (+5"3) et Elfyn Evans (+6"4). Puis, en gagnant l'ES7 "Saint-Clément-sur-Durance / Freissinières", le Français a, de facto, réduit l'écart. Même si le Britannique a parfaitement su résister, ne lâchant que 0"6.

Hyundai, une spéciale pour la route

C'est donc sur la dernière spéciale que Sébastien Ogier a retrouvé une place qui a si souvent été sienne sur le Rallye Monte-Carlo, en haut du classement. Sur la seule épreuve qui a échappé à Toyota, ironiquement. Mais si Thierry Neuville a réussi à sauver une journée noire pour Hyundai, après l'abandon d'Ott Tänak ce matin, il n'a battu le Gapençais que d'un souffle (+0"1). Il prend ce soir la troisième place du classement à 6"4 du pilote de Toyota et à 5" de son dauphin Elfyn Evans.

Au général, les trois hommes se détachent. Leur plus proche poursuivant, Sébastien Loeb, est déjà au-delà de la minute. Une différence significative tant Ogier, Evans et Neuville semblent un ton au-dessus. Mais une erreur est vite arrivée et les risques seront accrus demain avec, notamment, un passage dans la station de ski d'Ancelles. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Le classement général après l’ES8

1er Sébastien Ogier (Toyota)
2e Elfyn Evans (Toyota) +1”2
3e Thierry Neuville (Hyundai) +6”4
4e Sébastien Loeb (Hyundai) +1’6”9
5e Esapekka Lappi (M-Sport) +1’57”2