L'AS Monaco mal embarquée

Menée 2-0 après les deux premiers matches de sa finale de Jeep Elite face à l'ASVEL, la Roca Team doit absolument l'emporter jeudi soir pour espérer s'offrir une chance de croire au sacre.

Mal embarqués. Voilà comment résumer la situation des joueurs de Sasa Obradovic. Il faut dire que l'ASVEL a tout de la bête noire cette saison. Après les deux premières manches de la finale de Jeep Elite, la Roca Team affiche un bilan sans appel face son ancien coach, Zvezdan Mitrovic, aujourd'hui aux commandes des pensionnaires de l'Astroballe. Cinq matches et autant de défaites pour les Rouge et Blanc. 

Man 7601

Sur la phase régulière, l'ASVEL a d'ailleurs été la seule ombre au tableau d'Obradovic depuis son arrivée en février dernier. Le Serbe n'avait ainsi perdu qu'un match avant les finales, c'était face aux rhodaniens. Il en est désormais à trois. Toutes face à Mitrovic. 

En déficit dans tous les domaines

Lors de la première manche, les coéquipiers de Paul Lacombe, méconnaissable, ont joué une partition très loin de leurs standards. Avec notamment un gros manque d'impact et de rigueur défensive, comme en témoignent les nombreux rebonds laissés à l'adversaire, et quelques erreurs individuelles, comme l'a souligné le coach après le match, ont plombé toute velléité de victoire.

Dic 8007

Capables de meilleures choses, les monégasques n'ont pas forcément mieux attaqué le match 2 lundi soir. Après un QT2 où l'ASVEL a pris le large (17-7 sur le seul QT2), les joueurs ont commencé à réagir après l'expulsion de leur coach. Face à un arbitrage encore une fois particulier, pour les deux camps cela dit, les débats se sont ainsi rééquilibrés et les Rouge et Blanc sont même revenus à deux points de l'ASVEL (59-57 dans le QT4). Maladroits dans le money time, les hommes de la Roca Team ont vu leurs adversaires se montrer plus précis et aller chercher une deuxième victoire consécutive dans cette finale.

Retrouver les fondamentaux

Demain soir, les deux équipes se retrouveront donc à la salle Gaston Médecin pour le match 3. Un match que l'AS Monaco se doit de remporter pour continuer à croire à son sacre. Car en cas de défaite, c'est l'ASVEL qui remportera son 19e titre de champion de France. Bien conscients de la tâche qui leur incombe, Obradovic et ses hommes savent ce qu'ils ont à faire et s'annoncent prêts pour le combat.

Dic 7990

Invaincus à domicile depuis l'arrivée du Serbe, les monégasques auront ainsi à cœur de maintenir cette invincibilité en cours depuis février dernier. Plus solides sur la deuxième mi-temps du match 2, ils savent ainsi sur quoi s'appuyer pour faire déjouer les  lyonnais et s'offrir un espoir de titre en cas de victoire demain à Gaston Médecin. Début de réponse aux alentours de 20 h 45 demain.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos