Sharks d'Antibes : Vucevic "très content" pour Julien Espinosa

Savo Vucevic, l'actuel entraîneur de l'AS Monaco basket (N1), a accueilli l'arrivée de Julien Espinosa à la tête des Sharks avec satisfaction. Dans le passé, Espinosa, 29 ans, avait été l'assistant de Vucevic à Antibes.

Revenu d'un long déplacement à Montbrison (victoire 73-80 pour les Monégasques, co-leaders de N1) à 6 h 30, Savo Vucevic était sur le pont peu avant midi, hier. Entraîneur d'Antibes pendant quatre ans, le Monténégrin est satisfait de la nomination de son ancien assistant, Julien Espinosa, en tant que coach principal des Sharks (en remplacement de Jean-Aimé Toupane).

Avec le recul, quel regard portez-vous sur votre collaboration avec Julien Espinosa (dans le coin, à droite sur la photo) ?

Tout s'était très bien passé. Pendant ma première saison à Antibes (2007-2008), il fallait se débrouiller sans assistant. L'année suivante, j'ai pu faire appel avec Julien. On a étudié différents choix avec les dirigeants et je l'ai choisi. Tout en m'aidant, il a fait du bon travail avec les cadets (vice-champions de France en 2011, ndlr). Julien, il était toujours très à l'écoute, il me posait beaucoup de questions et appliquait mes conseils. C'est une vraie satisfaction pour moi de le voir en Pro A.

Pour une première expérience en Pro A, n'est-ce pas piégeux de prendre la charge d'une équipe qui ne compte qu'une victoire en neuf matches et qui compte de nombreux blessés ?

C'est sûr que ce n'est pas un cadeau de récupérer l'équipe maintenant, même pour un entraîneur expérimenté. Les jeunes coaches n'ont pas le choix, ils doivent accepter ce genre de défi pour avoir leur chances. Julien, c'est un ami. Pendant la saison, on ne se voit pas souvent, mais il nous arrive de discuter. S'il m'appelle, je veux bien lui donner quelques conseils (il rit).

Pensez-vous qu'Espinosa pourra rétablir une situation pour le moins mal embarquée ?

Ce sera compliqué, mais je pense qu'il pourra compter sur le soutien du club et des supporters. C'est quelque chose de très important. J'ai une petite pensée pour Toupane, parce que je ne suis pas sûr que les choses aient été simples pour lui. Il est arrivé dans une atmosphère compliquée et peut-être que tout le monde n'était pas derrière lui.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :