Trois questions à Éric Elena, après la première victoire du MBA

Samedi dernier, le Monaco Basket Association (MBA) a entamé sa saison de la meilleure des manières, avec une victoire dans les dernières secondes à Limoges (61-62). Retour sur ce début de championnat prometteur avec le président monégasque.

Premier match, première victoire. Comment l'analysez-vous ?

Vu la situation, je suis très satisfait du résultat. Il faut savoir qu'on a un très grand nombre de joueuses blessées. Je ne parle pas souvent de l'arbitrage, mais cette-fois, il n'a pas été en notre faveur : on a rapidement été sanctionné, deux filles sont sorties pour cinq fautes. Avec une équipe déjà amoindrie, ce n'était pas facile de s'en remettre. Mais elles n'ont rien lâché. Et même à dix secondes de la fin quand on était mené au score, elles ont continué à jouer la gagne. C'est vraiment l'état d'esprit que j'attendais ! Sans vouloir être chauvin, je pense qu'on méritait la victoire. Si on regarde les statistiques, Limoges a été devant nous pendant 17 secondes, tout le reste du temps, on était supérieur. L'équipe est vraiment irréprochable, nos joueuses donnent tout sur le terrain et c'est ce que j'aime voir. Je le répète : l'effectif actuel est vraiment très restreint… J'espère récupérer les blessées d'ici 15 à 20 jours, car c'est vraiment handicapant pour la suite de la saison.

Vous recevez l'ASVEL samedi prochain. Qu'attendez-vous de vos joueuses pour ce match ?

Je pense que ça va être très difficile. Même si on joue à domicile, Villeurbanne c'est au-dessus de Limoges. J'attends le même état d'esprit que pour notre dernier match : je veux voir des guerrières, des conquérantes qui mettent la pression sur l'adversaire en se battant jusqu'à la dernière seconde. Certes Villeurbanne a perdu son premier déplacement (68-56) mais il n'y a pas de honte à aller perdre à Roanne, qui fait partie des cinq meilleures équipes de la poule. De plus, ils viennent juste de récupérer leur meneuse américaine (Ashley BEVERLY KELLEY). On a déjà étudié Villeurbanne en présaison sur les matches amicaux. L'entraîneur s'est rendu sur place pour les voir jouer et m'a dit : "Wow, ça va être très dur." Mais j'ai confiance autant en mes joueuses qu'en notre public. J'espère qu'il sera aussi au rendez-vous. Il faut nous laisser du temps. Quand l'équipe sera à nouveau au complet, on montrera un autre visage. On jouera nos matchs sereinement, sans avoir besoin de se poser trop de questions.

Quelles sont les ambitions du club pour cette nouvelle saison ?

L'objectif principal, comme beaucoup d'autres équipes de la division, c'est la montée en Ligue 2. Certes on connaît des difficultés à cause des nombreuses joueuses blessées mais ça fait partie du jeu. Nous ne sommes certainement pas les seuls à connaître ce genre de situation. Bien qu'il nous manque notre meneuse titulaire, le métronome sur le terrain, on maintient notre objectif de montée, en espérant que ça se produise dès la fin de cette saison. Et puis comme je dis toujours en rigolant, car j'en garde un très bon souvenir : si on peut terminer en Ligue 2, tout en faisant un petit détour par Bercy pour aller jouer le trophée de Coupe de France, ce serait super, même si ça reste secondaire. Cette année, le seul objectif, c'est la montée en deuxième division.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :