Le FxPro Monte-Carlo beach-volley : tournoi estival et international de Monaco

FxPro Monte-Carlo beach-volley : l'équipe de France se fait la main

Elles se fréquentent quotidiennement depuis mars. Vanessa Bonacossi et Zoé Cazalet sont membres du pôle France de Montpellier et représentent leur pays à l'international. Si leurs parcours sont différents, elles ont la même vision de la vie : beach, beach et encore beach.

Elles viennent de remporter le match pour la septième place face aux Danoises (2-1) et affichent un sourire radieux. Elles posent leurs fessiers musclés près de nous. 

"On était un peu frustrées hier. Il y avait une poule de quatre et on a perdu nos trois matches. Ce qui est rageant, c'est que les trois étaient à notre portée. C'était hyper serré, ça ne tenait qu'à notre régularité et un peu de "niaque". On s'en voulait et ça nous tenait à coeur de terminer sur une bonne note", déclarait Vanessa Bonacossi (à gauche sur la photo). 

"On sera bien dans notre tête pour jeudi. On participe au tournoi européen à Montpellier", complétait Zoé Cazalet.Toutefois, le binôme en formation n'était pas pleinement satisfait de cette dernière rencontre. "On aurait pu se rendre le match facile si on avait été plus propres. Ça ne tenait qu'à nous encore une fois. On communique bien, il nous faut un peu plus de stabilité dans notre jeu, mais ça se construit", commentait Vanessa.

Volleyeuse, un rêve de gosse

Brassière et serre-tête rose fluo, elle avait arrangé sa coiffure en deux petits chignons plantés sur le haut du crâne. Une dégaine qui collait parfaitement à son attitude dynamique et à ses éclats de rire explosifs. La jeune femme de 28 ans a déjà un bout de carrière pro derrière elle. 

"Ça fait un an que je suis à Montpellier, que je pratique le beach à temps plein et que je m'entraîne régulièrement dans le groupe France. Mais ça fait 20 ans que je fais du volley-ball." Elle a décidé d'en faire son métier à l'âge de huit ans, après avoir assisté à l'entraînement de sa meilleure amie. "La suite m'a semblé logique. Je me souviens qu'à l'école primaire, lorsqu'on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je disais volleyeuse professionnelle", elle se marre. 

Cela fait une dizaine d'années que Vanessa Bonacossi possède ce statut. "J'ai intégré le centre de formation de Nancy, après je suis allée au pôle France de Toulouse et j'ai été contactée par des clubs professionnels." 

La réceptionneuse-attaquante a évolué au plus haut niveau national (Ligue A) avec Terville (Moselle) pendant plusieurs saisons et a glané une sélection en équipe de France. "C'était une fierté de porter ce maillot. Pour moi, un rêve s'est réalisé ce jour-là."

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos