Et si l'ASM Football Féminin était à l'aube d'une grande saison ?

Le club monégasque, qui évolue en Régionale 1, entame sa rentrée ce dimanche à Toulon. Après l'annonce d'un nouveau partenariat avec la société américaine PEAK6, les objectifs du club sont revus à la hausse.

Nouvelle année, nouvelles ambitions. Le club de football féminin de la Principauté sera cette année épaulé par l'actionnaire PEAK6. L'objectif ? "Apporter un savoir-faire, des finances et, sur le long terme, s'occuper de toute la partie professionnelle quand le groupe passera en division supérieure", explique André-Pierre Couffet, président du club monégasque. Dès cette année, leurs collaborateurs prendront en charge l'équipe première tandis que l'association gardera la partie non-professionnelle. Bien que la mise en place du projet de structuration ait duré plus de 6 mois, "la volonté de collaborer a directement été mise en avant", selon Thomas Martini, responsable du développement. L'ASM Football Féminin conserve son engagement pour la santé, la paix et l'égalité en prolongeant ses partenariats avec Peace and Sport, la Fondation Flavien, ainsi que le Comité Droits des Femmes de Monaco. D'autres ont été noués durant l'été : Rush Soccer, Evil Geniuses et PokerPower. Ces nombreuses collaborations permettent au club de revoir ses objectifs à la hausse pour la saison à venir.

 A7 7214

À la pointe de la technologie

Cette année, le rythme d'accélère. "On est passé sur quatre entraînements par semaine pour l'équipe première, plus le match du dimanche. On est donc sur du cinq sur sept, un vrai rythme de club de D2", confie Thomas Martini. La deuxième division, c'est justement l'objectif principal du club pour la saison prochaine : "Quand le championnat s'est arrêté en raison de la crise sanitaire, on était deuxième au classement, en position de barragiste pour monter en D2. Le projet est toujours le même, accéder au niveau national dans les plus brefs délais." Pour mener à bien cette conquête, le club a recruté six nouvelles joueuses, dont trois Américaines en accord avec son partenaire : "PEAK6 nous a proposé plusieurs candidates, on a fait un choix pour que tous les postes soient doublés. Notre effectif est maintenant complet et très compétitif", se réjouit le président. Le club pourra également compter sur un équipement de qualité. En plus de retransmettre leurs matchs à domicile en live sur leur WebTV grâce aux caméras autour du stade, l'ASMFF a cette année recours à un analyste vidéo (My Coach). Stéphane Guigo, l'entraîneur, pourra utiliser les statistiques de ses joueuses pour améliorer leurs entraînements et donc leurs performances en match. Un gain de temps précieux pour les footballeuses qui auront la possibilité de consulter directement leur calendrier et données de match grâce à l'application.

 A9 7100

Plus qu'un club, un combat

Les Monégasques ne cachent pas leurs grandes ambitions : "Nos partenaires financiers veulent atteindre la première division à court terme. C'est aussi notre objectif. On se laisse deux ou trois ans pour y arriver", annonce Thomas Martini. Le club a récemment obtenu la labélisation "or" de la Fédération française de football, nécessaire à la première division. En cas de montée, le club devra revoir ses infrastructures. Le stade Joseph-Merceron de Blausasc reste homologué en cas de passage en deuxième division, mais ce ne sera pas le cas en D1. Pour pallier ce problème, les joueuses pourront utiliser le stade Louis-II, l'autorisation ayant déjà été donnée, certifie le président. Lequel compte sur ses équipes jeunes (U6 à U18) pour arriver au sommet : "Le but n'est pas de recruter des joueuses du monde entier en oubliant nos jeunes. On les fait progresser pour, un jour, les faire jouer en équipe première et mettre encore plus en avant le sport féminin français." Le club de la Principauté s'engage avec passion pour l'égalité entre les hommes et les femmes, soutenu par son actionnaire : "Aux États-Unis, il y a une vraie équité dans le sport. Ce n'est pas le cas en France. PEAK6 nous aide à gommer cette différence", se réjouit André-Pierre Couffet. Après des matchs amicaux très intéressants (voir ci-contre) en termes de contenu et de progression, les joueuses de l'ASM n'auront plus qu'à confirmer dimanche, en terres toulonnaises.

 A7 7349

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Les matches amicaux de l'ASM FF :

OGC Nice (D2) - ASM FF : 2-2

OM (D2) - ASM FF : 3-2

AS Roquebrune Cap-Martin (U15) - ASM FF : 0-4

OL (R1) - ASM FF : 1-2