Dossier

"J'ai besoin de contrôler tout ce qui entoure l'équipe"

Comment le jeu de votre équipe a-t-il évolué sur les 2 mois et demi de compétition que vous avez dirigé ?

J'aime adapter mon système aux caractéristiques des joueurs. A contrario, je n'aime pas imposer un schéma et imbriquer les joueurs dedans. Nous disposons de garçons avec des caractéristiques spécifiques, comme Gelson Martins. Lorsque nous l'avons perdu après le match contre Nîmes (défaite 1-3, ndlr), cela a modifié notre façon de jouer. Nous adaptons nos idées en fonction du match. Par exemple, contre Angers, à la maison (victoire 1-0), après plusieurs défaites, nous sentions la nervosité et avions l'obligation de gagner. Notre jeu a toujours été basé sur la volonté d'attaquer, avoir la possession, d'être actifs dans le jeu et ne pas subir. Nous l'avons réussi certaines fois et d'autres fois non. Nous avons essayé d'améliorer l'assise défensive car c'était clairement une carence que nous avions détectée. Je ne parle pas de la position de défenseurs, mais plutôt de l'assise défensive collective de toute l'équipe, de tous les joueurs. Monaco est une équipe qui a marqué 44 buts mais en a également concédé 44. Nous sommes certains, avec le nombre de buts marqués, que si nous arrivons à améliorer l'assise défensive, et il reste encore beaucoup à améliorer, collectivement et pas individuellement, l'équipe se retrouvera forcément dans les plus hautes places du classement.

Cette inter-saison sera plus longue que d'habitude, cela va vous permettre d'avoir du temps pour préparer la prochaine, ce que vous n'aviez pas eu à votre arrivée...

Les débuts ont été compliqués car on a commencé à jouer tous les 3 jours, nous n'avions pratiquement pas de temps pour nous entraîner et corriger ce qui n'avait pas fonctionné les matchs précédents. L'équipe n'a pas encore montré son meilleur visage, nous pouvons être encore meilleurs, mais nous progressons. Là, c'est un moment important pour moi car nous sommes sur la pré-saison, qui va être très longue, une chose à laquelle nous n'étions pas habitués jusqu'à présent. Nous allons passer beaucoup de temps avec les joueurs, pour pouvoir travailler avec l'aide de la vidéo, leur exposer mes idées de jeu. Nous avons pu, avec le staff, voir plusieurs fois tous les matches depuis que nous sommes arrivés, nous avons fait des vidéos pour chaque joueur sur ce qu'ils ont fait de bien et de mal, individuellement et collectivement, sur ce qu'ils doivent améliorer. Cela va être très positif pour le staff, moi, et l'équipe afin d'attaquer cette pré-saison bien préparés dans un système plus ou moins défini. Car, comme je le disais, ce ne sera pas le seul que je vais utiliser durant la saison.

2020 01 25 Asm1 3strasbourg 6102 Copie

Vos choix s'adaptent aussi à ce que propose l'adversaire comme on a pu le voir.

L'adversaire défend d'une façon et attaque d'une autre. Quand ils attaquent, ce sont eux qui commandent, qui ont le ballon, toi tu ne l'as pas. Ainsi, tu dois comprendre quelles sont les adaptations à faire en fonction de leurs manières d'attaquer. Tu peux défendre en 4-4-2 comme nous, défendre en ligne, tout dépend d'où tu veux les amener et comment tu veux défendre. Pour cela, nous utiliserons différents systèmes. Attaquer revient au même. Au final, les systèmes de jeu, ce sont uniquement les positions des joueurs avant que ne débute le match. Je crois beaucoup en l'occupation de l'espace, voir où il y a de l'espace, et comment l'occuper. Si on analyse un match de l'AS Monaco, et que tu essaies de voir le système du 4-4-2, 4-3-3, 3-4-3, tu ne le verras pas, ou cela sera difficile, car ce qui se voit, ce sont certaines tendances : 4 défenseurs derrière ou 3, mais le plus important est l'occupation d'espaces. L'adaptation de notre positionnement, nous la faisons en fonction des espaces faibles que tu peux rencontrer chez l'adversaire. C'est ça que je préfère.

2020 01 15 Asm1 4psg 3889 Copie

C'est par cette occupation de l'espace que l'on pourrait définir le football que vous prônez ?

Je crois que mon idée est un football d'attaque. Essayer de faire du spectacle pour les supporters, car le foot est un spectacle avant tout, et en défense, récupérer le ballon le plus vite possible. C'est ce que je veux dire par toujours effectuer un pressing haut. Je crois que les entraîneurs de haut niveau ont en commun cette notion d'occupation de l'espace car par la suite, le footballeur individuel va s'exprimer et développer ses propres caractéristiques. Il est difficile de ''modifier'' un joueur. Ici, à Monaco, nous avons beaucoup de jeunes joueurs et nous effectuons un travail individuel avec chacun d'entre eux pour développer chacune des facettes de leur jeu. Mais il est très difficile d'arriver à contrôler chaque aspect d'un match au niveau individuel. Tu peux contrôler où sera le joueur, quand un partenaire a le ballon. Où il se positionne, s'il est proche ou comment il se positionne si son coéquipier a le ballon et qu'il est loin de lui. Car ça conditionne le moment où c'est à lui de participer au jeu, s'il sera le mieux positionné pour avoir le ballon ou pas. Et quand tu défends, il faut voir comment se positionne le bloc défensif et le rôle de chacun. Ce sont les deux aspects qu'un entraîneur, je crois, peut contrôler. 

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos