L'AS Monaco prend sa revanche

Au terme d'un match relativement terne, l'AS Monaco a surmonté l'obstacle marseillais (2-1) et continue sa course en Coupe de la Ligue.

L'AS Monaco va mieux. Ce 16e de finale de coupe de la Ligue en est une nouvelle preuve. Et ce même si l'OM n'a pas montré son meilleur visage, loin de là. Apathiques malgré une entame intéressante, les hommes de Villas-Boas n'ont jamais été en mesure de réellement inquiéter les ouailles de Jardim. 

Capture D Ecran 2019 10 30 A 23 40 04

C'est bien simple, ils n'ont eu que deux réelles opportunités (13e et 17e) de mettre Benjamin Lecomte en danger. Et les deux fois, le portier monégasque n'a pas eu à s'employer. De leur côté, les coéquipiers de Cesc Fabregas, capitaine et rapidement sorti sur blessure (10e), n'ont pas eu à forcer leur talent. 

Augustin saisit sa chance

Ce match ne restera pas dans les annales du football. Loin de là. Pourtant, cette victoire va sans doute faire du bien aux Monégasques. Mis en danger en début de match, sur une frappe de Marley Aké (13e) trop croisée, puis sur une reprise non cadrée de Valère Germain (17e), ils ont ensuite pu profiter de l'apathie de la défense marseillaise.

Asmom19 Cdl 5892

Jean-Kevin Augustin, qui avait l'opportunité de se mettre en évidence ce soir, n'a pas manqué l'occasion de se montrer. S'il a d'abord manqué une belle opportunité en ratant sa volée (16e), il a ensuite parfaitement converti un bon centre de Ruben Aguilar, réalisant un enchaînement contrôle-frappe de classe (1-0, 25e). S'il ne s'est ensuite pas passé grand chose, les Monégasques ont doublé la mise à 5 minutes de la mi-temps, Ruben Aguilar reprenant une frappe d'Augustin repoussée par Mandanda (40e). 

Un deuxième acte décousu sur la fin

La deuxième mi-temps ne laissera sans doute pas beaucoup de souvenirs aux supporters et téléspectateurs de ce seizième de finale de Coupe de la Ligue. Malgré deux changements dès la pause côté marseillais (Rongier pour Aké et Radonjic pour Sarr), il ne s'est pas passé grand chose. 

La réduction du score sur un CSC de Lecomte à la 77e minute, suite à un beau numéro de Dimitri Payet côté gauche, a eu le mérite de réveiller les troupes en fin de match. Les dernières minutes ont été assez décousues, les deux équipes se livrant à dix minutes d'attaque-défense. Mais ce sont les Monégasques qui ont eu l'occasion la plus franche avec un face-à-face manqué de Golovin devant Mandanda dans les derniers instants. 

Capture D Ecran 2019 10 30 A 23 39 15

Avec cette victoire 2 buts à 1, les Monégasques valident donc leur billet pour les huitièmes de finale et connaîtrnt leur adversaire le 12 novembre prochain. A noter que les clubs européens (Strasbourg, Paris, Lyon, Lille, Saint-Etienne et Rennes) entreront en lice à ce moment.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos