L’ASM reprend bien

Avec sa victoire 7-0 contre Mouans Sartoux, l’AS Monaco Football Féminin a parfaitement lancé son année. D’abord vers le choc contre Avignon, puis vers les barrages ?

Tenante du titre en Coupe Côte d’Azur, l’AS Monaco Football Féminin ne devait pas manquer sa rentrée. Face à Mouans Sartoux, que les rouges et blanches ont déjà battu en championnat (0-4), “on a fait le travail sérieusement contre une équipe, à mon avis, amoindrie. C’était important de bien démarrer l’année”, s’est satisfait Thomas Martini, responsable développement du club. Un match sérieux qui s'est donc soldé par un large succès (7-0) face à un groupe qui ne compte à l'heure actuelle qu'une seule victoire en R1. Si cette qualification pour les 1/8es de finale n'a pas été très compliquée, la donne va changer dès ce dimanche. Un déplacement à Avignon, contre des leaders invaincues, attend les filles de Stéphane Guigo. Mais pas de quoi inquiéter Thomas Martini, “ce match est important, mais il ne paraît pas forcément décisif. Et on a battu Avignon à chaque reprise l’an dernier, on est un peu leur bête noire”.

 A9 7938

Première partie de saison réussie

Si la confiance règne avant le choc de ce weekend, c’est grâce à la très bonne première moitié de saison des Monégasques. Et pourtant, ça n’avait pas si bien commencé. Avec pas moins de huit recrues cet été, l’ASM a eu besoin d’un temps d’adaptation et de trouver ses marques. Deux défaites lors des trois premières journées, puis la machine s’est lancée. “Même si le départ a été un peu poussif, on a un groupe qui a trouvé son rythme de croisière” se réjouit le responsable développement. Avant le début du championnat, Stéphane Guigo, l’entraîneur, visait les barrages. Actuelles troisièmes à seulement deux points de Monteux (2e et barragiste provisoire), les asémistes sont dans les temps. Et il y aussi la Coupe de France. Malgré l’élimination contre Grenoble (0-3), équipe de D2, le parcours reste historique avec une première qualification au 2e tour fédéral.

Jouer sur tous les tableaux

Entre un trophée à conserver et des play-offs à atteindre, l’entraîneur se refuse de choisir. “Le coach veut jouer toutes les compétitions à fond. On a la chance d’avoir un groupe étoffé avec une vingtaine de joueuses. On est totalement en capacité de répondre aux deux objectifs. Voire trois avec la Coupe de la Ligue Méditerranée qui commence à la fin du mois (Monaco se déplacera à Cannes le 26)”, explique Thomas Martini. Et de continuer : “l’objectif, c’est de jouer le plus de matches et pourquoi pas aller chercher un trophée”.

 A9 7948

En Régional 1, les asémistes restent sur quatre victoires consécutives. Mais si le groupe est rodé, il faudra rester attentif. "L'équipe a déjà atteint un niveau intéressant mais on peut toujours s’améliorer. Savoir bien négocier les matches qui paraissent plus abordables, comme ça a été le cas contre Carros où on a perdu des points à la maison, vraiment tuer les matches rapidement pour se faciliter les rencontres, voilà où on peut progresser” analyse Thomas Martini. L’AS Monaco Football Féminin a encore toutes les cartes en main pour réaliser une très belle année.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos