L'entraînement de l'AS Monaco ouvert au public rencontre un franc succès

Près de 400 supporters ont garni les tribunes du Stade Louis-II et ont pu échanger quelques mots avec les joueurs à l'issue de la séance.

"Oh, Sofiane !", "Sidibé, ici !", "On peut faire un selfie, s'il vous plaît ?" Il n'y a qu'à voir la façon dont ces petits gars, vêtus de la tête aux pieds aux couleurs de l'AS Monaco, gesticulent et s'époumonent au contact de leurs joueurs préférés, pour saisir combien l'attente était pesante chez les supporters du club princier. Le 28 octobre dernier, ils étaient 400, juchés dans les gradins du Stade Louis-II, à suivre l'entraînement des Monégasques. Une première en Principauté depuis deux ans. 

Le dernier évènement de ce genre avait pris place à la fin de l'été 2019, alors que les hommes de Leonardo Jardim couraient après leur première victoire de la saison. Wissam Ben Yedder disputait ses premières minutes sous le maillot à la diagonale, le numéro 22 frappé dans le dos. C'est dire ! Depuis cette chaude journée d'août, le Covid et ses tracas ont pris le soin de frustrer les deux parties, demandeuses de ces interactions club/fans. "Nous souhaitons relancer cette proximité avec les supporters. C'est notre raison d'exister. Cela nous a beaucoup manqué", confirmait Oleg Petrov, vice-président directeur général.

Les clubs amateurs de la région invités aux matches

Deux ans plus tard, le décor n'a pas changé, les acteurs si. Niko Kovac est le chef d'orchestre de cette séance d'entraînement. Le Croate dirige un effectif remodelé à 90%. Pas de quoi dépayser les amoureux du club, qui hurlent et acclament Benoît Badiashile, qui garnissait déjà les rangs monégasques à l'époque, et ses partenaires. Les supporters avaient tous préalablement réservé leur place sur le site de la boutique officielle ou aux guichets du stade. Certains ont même profité des vacances de la Toussaint pour s'accorder un moment en famille, prenant la route parfois très tôt. Hors de question de manquer un instant privilégié avec les joueurs qui les font vibrer tout au long de l'année !

Du côté de l'AS Monaco, cette initiative s'inscrivait dans le prolongement des invitations adressées aux clubs amateurs du District de la Côte d'Azur, à la Fondation Hector Otto et aux enfants de Saint-Martin-Vésubie, pour assister au match de championnat contre Montpellier. Quatre jours avant l'entraînement ouvert au public, 900 enfants s'étaient installés en tribunes. "On les entendait déjà dimanche soir", affirmait, entre deux autographes, Youssouf Fofana, sourire en coin. Certains d'entre eux ont même eu le privilège de partager un moment en visioconférence avec les joueurs, l'an dernier, alors que l'AS Monaco s'apprêtait à disputer la finale de la Coupe de France.

"Les fans ont besoin de ce genre d'action"

A l'issue de la séance, et pendant près d'un gros quart d'heure, les supporters ont pu descendre des gradins pour faire signer ballons, maillots, tee-shirts et cahiers, prendre des photos avec Alexander Nübel et Caio Henrique ou demander des conseils à Aurélien Tchouaméni. L'un des spectateurs, peut-être le plus jeune de l'assistance, a même eu le droit d'échanger quelques passes avec Djibril Sidibé sur la pelouse du Louis-II. "C'est plaisant de voir des sourires, des visages heureux. Cela fait chaud au cœur", avoue l'international français. 

Il est rejoint par Badiashile. Le défenseur de 20 ans échange de bon cœur avec les enfants. Il se remémore les fois où il s'est trouvé de l'autre côté de la barrière. Dans son cas, l'expérience est encore récente : "On était comme eux, on faisait la même chose. C'est bien de leur faire plaisir, de les voir heureux." L'initiative de l'AS Monaco a trouvé un écho certain sur les réseaux sociaux. "C'était très sympa. Les fans ont besoin de ce genre d'action", commente un fan sur Twitter.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos