"L'idéal est de retrouver les compétitions internationales"

Niko Kovac a été présenté officiellement ce mardi, en compagnie d'Oleg Petrov, vice-président directeur général, et Paul Mitchell, le directeur sportif. Le coach croate s'est montré ambitieux dans son discours tout en soulignant qu'il avait encore besoin de découvrir son effectif avant de se décider sur les schémas tactiques à utiliser.

C'est dans la galerie Crystal du Fairmont que les suiveurs de l'AS Monaco ont pu faire connaissance avec Niko Kovac. A peine arrivé et déjà sous les feux de la rampe, le technicien croate, qui a dirigé ses premières séances d'entraînement hier et aujourd'hui, avant de s'envoler demain pour Liège (et un match de préparation face au Standard), a passé plus d'une heure à répondre aux questions des médias. Souriant, parfois blagueur, l'ancien milieu de la Vatreni a détaillé ses ambitions, ses préférences de jeu, son staff, mais aussi sa méthodologie. Sans oublier un petit clin d'œil pour les anciens croates de l'AS Monaco. Morceaux choisis.

Sur son arrivée à l'AS Monaco

"Ça a été une surprise, tout est arrivé assez vite et la raison est simple, l'AS Monaco est un très gros club, avec une grande histoire. Ces dernières saisons n'ont pas été à la hauteur des objectifs, mais je suis là pour ramener l'AS Monaco au sommet de la L1."

 Sur sa connaissance de la Ligue 1

"Je suis le football français car il est renommé, notamment l'équipe nationale, beaucoup de très bons joueurs ont joué ici. Je connais pas mal de clubs mais je dois maintenant approfondir ma connaissance des différents clubs. Je vais travailler pour que les gens regardent l'AS Monaco et prennent du plaisir en le faisant." 

Img 2569

Sur l'apport de son passé de joueur

"J'ai eu de très bons coaches durant ma carrière, je pense que mon expérience en tant que joueur m'aide énormément en tant que coach aujourd'hui. Ces expériences, je peux les réutiliser, je l'ai déjà fait dans toutes les équipes où je suis passé, ce sont des outils que j'ai à ma disposition."

Sur l'absence de qualification européenne depuis deux ans

"Je pense qu'on ne peut pas changer le passé mais on peut effectivement se pencher et travailler d'arrache pied sur le futur. L'idéal est de retrouver les compétitions internationales, vous savez ce que ça veut dire (sourire). "

Img 2632

Sur ses premiers contacts avec le groupe

"Le premier contact a été très bon avec l'équipe et le staff. Les premières séances d'entraînement ont été très intenses. Nous avons cinq semaines pour bien préparer cette saison, nous améliorer, atteindre les objectifs et nos échanges avec Oleg et Paul nous permettrons de trouver les bonnes solutions pour rendre l'équipe meilleure."

Sur sa méthodologie de travail

"Je joue un football intensif. Cela nécessite d'être en bonne forme pour pouvoir le pratiquer. J'ai eu l'occasion de faire beaucoup de préparations dans ma carrière et je sais qu'il est important d'être en bonne forme physiquement donc, mais aussi au point techniquement et tactiquement. Il va falloir utiliser chaque jour des cinq prochaines semaines pour travailler sur ces aspects de manière optimale. Il faudra beaucoup de passion et de travail pour notre premier match en août et nous ferons tout notre possible pour y arriver en pleine forme."

Img 2557

Sur son staff

"J'ai trois personnes avec moi. Mon frère, Robert, en premier adjoint, une personne proche en qui je peux avoir une confiance aveugle, sur qui je peux m'appuyer en toutes circonstances et qui a lui aussi eu une très belle carrière de joueur. Il est très important pour moi. Il y a aussi Goran Lackovic, mon deuxième adjoint, avec qui j'ai travaillé lorsque j'avais la sélection croate. Il y a également Walter Geffer, qui est autrichien et est en charge de toute la partie physique. Nous sommes une petite équipe, mais nous nous connaissons bien et nous travaillons bien ensemble. Pour les gardiens, il y a pour le moment Christophe qui fait du très bon travail. Nous échangeons avec Oleg et Paul et restons attentifs aux opportunités, mais pour le moment, nous restons comme ça." 


Plus d'informations à retrouver dans notre prochaine édition du magazine.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos