Le PSG trop fort pour l'AS Monaco

De nouveau opposée au Paris Saint-Germain, trois jours après le nul au Parc (3-3), l'AS Monaco a fait pâle figure. La marche était trop haute pour les Monégasques, défaits 4-1.

La vérité d'un jour n'est pas celle du lendemain. Et les hommes de Robert Moreno, dominés par le PSG ce soir, l'ont appris à leurs dépens. Trois jours après un match nul (3-3) d'un très haut niveau, Monégasques et Parisiens ont de nouveau croisé le fer pour ce match en retard de la 15e journée de Ligue 1. Contrairement à dimanche, l'AS Monaco a eu beaucoup plus de mal à exister dans cette rencontre et pêché dans différents secteurs (transitions, alignements défensifs notamment). En face, les Parisiens, beaucoup plus impliqués défensivement, à l'image de Di Maria (huit ballons récupérés), se sont montrés plus précis pour l'emporter (1-4). C'est la première défaite de l'ASM sous les ordres de Robert Moreno.

Une bonne entame

Tout n'avais pourtant pas mal commencé pour les Monégasques.  Du moins, pendant 10 minutes. Une tête de Wissam Ben Yedder sortie par Keylor Navas (4e) et une belle frappe de Gelson Martins juste à côté ont fait trembler les Parisiens. Les Rouge et Blanc ont ensuite eu plus de mal à sortir de leur moitié de terrain. Des difficultés liées, aussi, au moment où Di Maria a joué un cran plus bas et s'est mis à défendre. Un changement qui a contribué à rendre l'ASM beaucoup moins dangereuse. 

Whatsapp Image 2020 01 15 At 23 12 4787

Le PSG, lui, a multiplié les offensives. Et si les Monégasques ne sont rentrés au vestiaire qu'avec un retard de deux buts (Mbappé à la 24e et Neymar sur pénalty à la 45e), c'est avant tout parce que Benjamin Lecomte a réalisé un grand match, repoussant l'échéance à de multiples reprises (9 frappes cadrées en première mi-temps). 

Mbappé en bourreau

La deuxième période a été moins intense que le premier acte et les Parisiens ont rapidement remis le pied sur le ballon. Si Gelson Martins s'est montré dangereux, il a cependant été bien tenu par Kurzawa, tout comme Baldé, de l'autre côté, contenu par Dagba. Benjamin Lecomte a tenté de maintenir les siens dans le match, à l'image de cette frappe détournée face à Kylian Mbappé (64e), mais il n'a rien pu faire sur la volée de Sarabia, dix minutes plus tard (74e). 

Whatsapp Image 2020 01 15 At 23 12 417

La réduction du score de Tiémoué Bakayoko, sur un coup franc d'Adrien Silva (87e) n'a pas eu l'effet escompté et Kylian Mbappé a clos la marque sur un superbe service de Di Maria en fin de match (91e). Avec une victoire, les Monégasques auraient pu remonter à la 4e place, mais restent donc 9e (29 points). Et il faut désormais se tourner vers la coupe de France, lundi à 20 heures face à l'équipe de Nationale 2, Saint Pryvé Saint Hilaire. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

Les réactions d'après-match

Benjamin Henrichs :
On a fait un bon match. On a eu une bonne occasion avec Ben Yedder dans les premières minutes, s'il marque c'est un autre match. Les 4 buts, c'est juste qu'on a fait quelques erreurs. Sur le deuxième, j'ai vu les images, il n'y a jamais penalty. Après ça fait 2-0 à la mi-temps, c'est plus dur. On s'est donné à 100 %, ça n'a pas suffi, c'est comme ça.

Keita Baldé :
La défaite ne fait pas mal. On joue contre une très bonne équipe, on a fait un très bon match là-bas dimanche, on a joué avec beaucoup d'intensité et ce n'est pas facile de rejouer deux jours après contre Paris. Ce soir, ce sont les petits détails qui ont fait la différence. Sur le premier but, il y a faute sur moi et je ne pense pas qu'il y ait le penalty. Maintenant, il faut travailler plus.