Moreno réussit sa première !

Pour sa première en match officiel sur le banc de l'AS Monaco, Robert Moreno a pu compter sur un doublé de Keita Baldé à la dernière seconde pour s'imposer 2-1. L'AS Monaco se qualifie pour les 16es de finale.

On joue la 94e minute lorsque Alexandr Golovin botte son corner depuis le coin droit. Un léger cafouillage, un contrôle peu orthodoxe de Keita Baldé et le Sénégalais frappe en force, voyant son ballon mourir au fond des filets. Malgré les protestations des rémois pour une main, l'arbitre valide le but et envoie tout le monde dans le rond central.

Ce but à la dernière seconde a ainsi offert à Robert Moreno une victoire méritée pour sa première sur le banc monégasque. Une victoire portant sa patte dans un match où ses joueurs n'ont pas mis longtemps à mettre en place certains de ses principes de jeu. Malgré une baisse physique après la 65e minute, les Rouge et Blanc ont su trouver le ressources pour l'emporter. 

Jeu de passes et pressing intense

Organisé en 4-3-3, avec un trio Golovin-Bakayoko-Fabregas au milieu, l'AS Monaco n'a pas mis longtemps à mettre en place un pressing haut et intense sur des Rémois pas forcément venus pour jouer l'attaque. Fidèles à leurs principes, les hommes de David Guion, réglés comme du papier à musique, ont su faire bloc pour contenir les tentatives d'offensives monégasques. 

Des Monégasques affichant un visage rarement vu cette saison. Pressing haut et intense (on a parfois vu jusqu'à 7 joueurs dans les 25 mètres pour gêner la relance adverse), enchaînement de passes, de quoi voir les influences espagnoles et barcelonaises de cet ancien de la maison Blaugrana. Hormis une alerte à la 9e minute lorsque Rémi Oudin est passé près d'ouvrir le score (frappe sur le poteau), les Monégasques ont largement confisqué la gonfle. 

Capture D Ecran 2020 01 04 A 17 53 59

Si cette possession s'est avérée stérile par séquences, ils ont cependant pêché dans la finition. A plusieurs reprises, le ballon a fusé devant le but sans qu'un des Rouge et Blanc ait pu la reprendre, ne mettant pas Lemaître spécialement en danger, même si ce dernier a été l'auteur de trois parades importantes. 

Keita Baldé, l'homme fort

Si tout le monde est rentré dos à dos au vestiaire, il n'a pas fallu attendre bien longtemps pour voir l'ouverture du score arriver. Sur un bon centre piqué de Ben Yedder, Keita Baldé vient reprendre de la tête et envoie son ballon dans le coin gauche des buts de Lemaître, impuissant sur le coup. Une ouverture du score méritée, comme l'a souligné David Guion, l'entraîneur rémois, après la rencontre. 

Capture D Ecran 2020 01 04 A 17 53 04

C'est après cette action que les joueurs champenois ont repris du poil de la bête. Quelques minutes après son entrée en jeu, Boulaye Dia s'est joué de Maripan dans la surface avant de tromper Benjamin Lecomte pour l'égalistation (1-1, 69e). De quoi valider le coaching offensif de l'entraîneur rémois. L'arbitre de la rencontre, Willy Delajod, a ensuite accordé un penalty contestable aux rémois pour un tacle d'Adrien Silva, entré à la place de Bakayoko, touché à la cheville. 

Mais Benjamin Lecomte a parfaitement stoppé la tentative de Doumbia et permis aux siens de rester dans le match alors qu'il ne restait que 6 minutes à jouer dans le temps règlementaire. Quelques instants plus tard, alors que Wissam Ben Yedder avait parfaitement contrôlé son ballon, amorçant dans la foulée un crochet sur Abdelhamid, l'arbitre ne lui accordait pas un penalty pourtant flagrant. Et l'international français recevait même un carton jaune pour une supposée simulation. Mais Keita Baldé n'entendait pas s'arrêter là et son but à l'issue du temps additionnel a permis aux siens de bien débuter la nouvelle année. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos

L'analyse de Robert Moreno

Après le match, le coach monégasque a salué la performance de son équipe, se montrant satisfait d'avoir vu ses joueurs appliquer ses préceptes moins d'une semaine après sa prise de fonction : "Je suis très content parce que nous pu voir des choses que j'ai demandées à l'équipe. Il était important de gagner, mais je suis surtout content d'avoir vu mon équipe faire ce que j'ai demandé, à savoir contrôler la balle, la récupérer haut et rapidement. Quand on travaille seulement une semaine et que tu peux voir ce que tu as demandé dans la semaine pendant le match, c'est une bonne chose et ça montre que nous avons de grands joueurs. Parce qu'avec seulement une semaine de travail, ils ont montré qu'ils avaient la capacité de retranscrire cela sur le terrain. Il y a beaucoup de choses faites aujourd'hui qui correspondent à ce que je veux mettre en place. Nous allons maintenant pouvoir travailler pour préparer la double confrontation face au Paris-Saint-Germain."