Robert Moreno écarté !

Annoncée hier par L'Équipe en fin de matinée, la nouvelle a été confirmée cet après-midi par le club. Robert Moreno, en poste depuis le 28 décembre dernier, n'est plus l'entraîneur de l'AS Monaco. Toujours d'après le quotidien sportif, Niko Kovac pourrait lui succéder.

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe. Au lendemain du premier match amical de la préparation estivale, Robert Moreno, l'entraîneur de l'AS Monaco, a été démis de ses fonctions. D'abord annoncée par le quotidien national sportif français L'Équipe, l'information a été confirmée par le club ce dimanche après-midi au travers d'un communiqué des plus brefs.

Il y est ainsi expliqué que le club a "lancé une procédure conduisant au départ de Robert Moreno. L’entraîneur espagnol en a été informé samedi lors d’un entretien préalable." Le vice-président, Oleg Petrov, y prend la parole, expliquant que "Nos chemins se séparent plus tôt que prévu mais je souhaite remercier Robert Moreno d’avoir accepté le challenge. Avec son staff, Robert a fait tout son possible pour améliorer l’équipe, avec enthousiasme et dévouement. Je lui souhaite le meilleur pour l’avenir."

Sept mois et puis s'en va

Arrivé le 28 décembre dernier en lieu et place de Leonardo Jardin, Robert Moreno n'a pas eu beaucoup de temps pour faire ses preuves à la tête du club princier, l'arrêt du championnat et le confinement pour cause de pandémie de Covid-19 étant passés par là. Mais cela a visiblement été suffisant pour les dirigeants, bien décidés à changer des choses après la 9e place obtenue par l'Espagnol. 

Son bilan mitigé à la tête de l'équipe (5 victoires, 3 nuls et 5 défaites en 13 matches) et sa faible expérience en tant qu'entraîneur principal (il n'avait été jusque là qu'adjoint de Luis Enrique et l'avait remplacé le temps de quelques matches à la tête de la sélection espagnole) ont semble-t-il, eu raison de lui. Malgré un beau résultat au Parc des Princes (3-3 face au PSG), son équipe n'a jamais été capable de reproduire telle prestation.

Si son éviction paraît soudaine, elle semble pourtant s'inscrire dans une nouvelle dynamique amorcée avec la venue de Paul Mitchell. L'anglais, directeur sportif arrivé il y a un mois, avait d'ailleurs, lors de sa présentation, expliqué qu'il aimait que ses équipes jouent avec un bloc haut et un pressing agressif. Ce qui n'était pas réellement la philosophie de Moreno, adepte du jeu de possession dont les Espagnols ont fait leur marque de fabrique depuis plus d'une dizaine d'années. 

Pour remplacer le désormais ex-entraîneur de la Principauté, Paul Mitchell aurait jeté son dévolu, si l'on se réfère aux informations du quotidien L'Équipe, sur le Croate Niko Kovac, ancien coach de la sélection nationale croate et du Bayern Munich. Affaire à suivre, sans doute, dans les prochaines heures...

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :