Les Aigles si près du but...

Dimanche soir, les hockeyeurs niçois se sont fait éliminer en quarts de finale des playoffs de D1 par Mulhouse (5-4 après prolongation) au terme d'un match passionnant. Fin de saison prématurée pour les Aigles qui avaient pourtant entretenu l'espoir en décrochant le droit de disputer la belle.

Il y a des fins de match où l'on se dit que l'on a fait le maximum, mais qu'on n'y est pas arrivé. C'est le sentiment qui prédominait sous les casques des Aigles de Nice à l'issue du match d'appui perdu en prolongation (5-4) contre Mulhouse. "Le pire c'est qu'on n'a pas grand chose à se reprocher c'est le plus rageant", confie Aurélien Macon. 

Pourtant, le week-end avait bien commencé pour les hommes de Stan Sutor. Défaits à l'aller dans leur patinoire Jean-Bouin (4-2), ils n'avaient pas d'autre choix que de gagner la rencontre retour pour jouer un troisième match. 

"On leur a vraiment mis la pression sur le match du samedi", précise l'ailier niçois. Et le résultat a été probant. Quand on sait que les Scorpions de Mulhouse ne s'étaient inclinés qu'à une reprise sur leur glace depuis le début de la saison, on se rend compte que les Azuréens ont réalisé une véritable performance en s'imposant 4-2.

"Pas loin de l'exploit"

Lors de la "belle", c'était aux Scorpions d'avoir la pression sur les épaules. Et ils ne semblaient pas bien la gérer en début de troisième match. Les Aigles, toujours surmotivés, marquent le premier but dès la quatrième minute grâce au Canadien Anthony Courcelles. Même l'égalisation de Levasseur pour Mulhouse ne suffisait pas à tempérer les ardeurs de Nice.

A sept secondes de la fin du premier tiers-temps, Martin Slovak profitait d'une supériorité numérique pour redonner l'avantage aux Aigles. Au retour des vestiaires, Milan Varga faisait le break. Mais ce troisième but des visiteurs a eu l'effet de réveiller les Mulhousiens. En trois minutes, l'Alsacien Dubé inscrivait un doublé et ramenait ses coéquipiers à hauteur des Niçois.

Tout était à refaire pour les Aigles, qui ne baissaient pas les bras et reprenaient même l'avantage (4-3) par Andrej Brejka en fin de troisième tiers. Une nouvelle fois, les Alsaciens revenaient à hauteur des Niçois et les deux équipes n'arrivaient pas à se départager dans le temps réglementaire.

En prolongation, Dubé inscrira un troisième but synonyme de billets pour les demies pour Mulhouse. Un épilogue cruel pour les Niçois, qui avaient déjà connu une telle mésaventure face aux Scorpions, en 2012 en finale des playoffs. "On n'était pas loin de l'exploit, on était tous à fond. Ça c'est joué sur des détails, on a peut-être manqué un peu d'opportunisme."

"Une cohésion et un collectif renforcé"

Fin de saison donc pour les hockeyeurs niçois, qui sont rentrés ce matin à Nice vers 7 heures de leur périple en Alsace. "On est encore dans le match là, on n'a pas trop réfléchi à la suite. Mais une chose est sûre, l'état d'esprit affiché par l'équipe est très positif. On a montré une cohésion et un collectif renforcé."

Les Aigles ne sont pas pour autant en vacances. "Jusqu'à fin juin, on a encore des créneaux de glace. On va donc continuer à s’entraîner pour garder les sensations et faire de la musculation. Mi-août, on reprendra la préparation pour la nouvelle saison."

Trop tôt encore pour annoncer les départs et les nouvelles recrues de la saison prochaine, le Nice hockey Côte d'Azur devrait se fixer le même objectif que cette année, viser une demi-finale de play-offs. Et pourquoi pas une montée. "Toute équipe compétitive y pense..."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :