Les Barracudas s'imposent pour la première !

Samedi 28 et dimanche 29 décembre, la première Coupe de Noël a eu lieu. La première compétition du Skating Club of Monaco (SCOM) a réuni quatre équipes.

Barracudas, Nounours et Aigles se sont affrontés sur la patinoire du port Hercule. Avec seulement trois mois de glace par an, le SCOM a décidé d’organiser la Coupe de Noël. "On n’a pas la patinoire assez longtemps pour s’inscrire dans un championnat. Quand on fait des tournois, on va à l'extérieur. Alors on a créé le nôtre pour faire découvrir le hockey sur glace à Monaco. L'idée, c'était de faire ça en début de saison pour donner envie aux gens de s'inscrire”, explique Fabien Bonilla, responsable du hockey au SCOM. Et pour la première édition, au-delà des Barracudas (les locaux), les équipes n'ont pas été choisies au hasard. "Comme on s'entraîne parfois à Nice, on s'est dit que ce serait intéressant de se réunir et de faire un tournoi entre amis"

La Coupe de Noël, un succès

0a8df046 F3da 4535 Aba6 E57dc748d219

La compétition s'est déroulée en deux temps. D'abord, une poule unique le samedi, où toutes les équipes se sont rencontrées. Pour le grand vainqueur et le classement final, tout s'est joué le dimanche. En petite finale, les Aigles du Nice Hockey ont battu l'équipe 2 du SCOM (8-1). Dans la grande, la une des Barracudas s'est offert la victoire contre les Nounours (7-4), une équipe de roller hockey niçoise. Un résultat bon à prendre pour le club monégasque, même si l'objectif n'était pas de remporter le tournoi mais de pérenniser l'événement. "On veut voir la Coupe de Nöel grandir et devenir incontournable", a expliqué Franck Nicolas, le président du club, pendant la remise des trophées. Rendez-vous est donné, donc, l'année prochaine.

Les Barracudas sur glace

Img 3828

Les entraînements et la saison du SCOM sur la patinoire Hercule se terminent le 29 février. Après, plus rien. Du moins, à domicile. "Quand on n'aura plus la glace, on va s'inscrire à des tournois. On ira à Orcières et peut-être à Avignon ou Marseille. Notre but, c'est d'affronter 10-15 équipes, le niveau est sympa et tu vois ce que tu peux donner", s'enthousiasme Fabien Bonilla. Car, même en restant en loisir, c'est toujours différent de jouer des compétitions. "C'est important pour les joueurs, ça leur permet de s'affronter en dehors des entraînements. Il y a un score et tu dois le tenir. Aux entraînements, tu finis par ne même plus le connaître. Là, il ne faut pas perdre le match, voire le gagner", analyse-t-il. Et pour gagner, les Barracudas ont bien appris.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos