Les Anges de Nice au sommet de la N1

Lors de la 8e journée de Nationale 1, les Anges de Nice se sont imposés 12-8 à l’extérieur et dans la douleur contre les Rapaces de Reims.

Vainqueurs de six de leurs sept premiers matches, les hockeyeurs de Nice roller attitude, pensionnaires de Nationale 1 (le deuxième échelon national dans cette discipline) ne s'attendaient peut-être pas à souffrir autant, samedi dernier.

En déplacement en Champagne pour affronter les Rapaces de Reims, la formation azuréenne a dû s'employer pour repartir avec un nouveau succès. En première période (un match se joue en deux mi-temps de 25 minutes), les visiteurs ont constamment couru après le score. 

Menés 1-0 après 1' 36 de jeu, ils parvenaient à chaque fois à revenir à égalité (1-1, 2-2, 3-3) avant de prendre l'avantage juste avant la pause, grâce à une réalisation en supériorité numérique de Julien Couraud.

Du suspense avant le soulagement

Malgré cette longueur d'avance, les Niçois n'affichaient pas plus de sérénité, surtout dans le secteur défensif. Dépassés par leurs adversaires au tableau de marque, qui scoraient à deux reprises en l'espace de deux minutes (26e, 28e, 5-4), les Anges se maintenaient à hauteur des Reimois grâce à un but de Belot (29e).

Entreprenants jusque-là, ces derniers allaient prendre l'eau, et pas qu'un peu. Il ne fallait que quatre minutes à Vitou (deux fois), Fontaine et Perrot offraient une bouffée d'oxygène à Nice (9-5).

Après une dernière frayeur et deux nouveaux buts de Reims, les hommes de Nice roller attitude pliaient l'affaire dans les dix dernières minutes, par l'intermédiaire de Laval, Carreton et Vitou.

Un choc lors de la prochaine journée

Avec 20 points au compteur, les Anges occupent le fauteuil de leader en Nationale 1. Ils comptent trois longueurs d'avance sur Montchavin. Une formation savoyarde que les Azuréens iront défier samedi.

Face à une équipe au potentiel offensif certain (60 buts en 8 rencontres), Nice, meilleure attaque et meilleure défense de la poule (62 réalisations et 27 buts contre), devra retrouver sa solidité à l'arrière. A Reims, c'était la première fois de la saison que les Anges encaissaient autant de "pions".

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :