Bilan mitigé pour le rugby azuréen

Si le RO Grasse a fait le job en s'imposant lors de leur 16e de finale aller face à Beaune (26-39), les Niçois n'ont, eux, pas été en mesure de prendre le meilleur sur Rumilly (25-25), ce qui entame leurs chances de qualification pour les 1/8es.

Le rugby azuréen était à la fête le week-end dernier. Tous deux qualifiés pour les play-offs d'accession en Fédérale 1, les clubs du Stade Niçois (3e de la poule 3) et du RO Grasse (1er de la poule 3) jouaient leur seizième de finale aller. 

Si Grasse a su s'imposer et se rendre la tâche plus simple pour le match retour, les hommes de Gilbert Doucet n'ont pas l'emporter sur leurs terres.

Grasse en patron

En déplacement à Beaune, en Bourgogne, les joueurs de Fraser et Purll ont fait respecter la logique des classements, même si tout n'a pas été simple. Face à une équipe diablement combative, les pénalités de Frazer ont fait un bien fou à l'équipe grassoise. Car si le score semble flatteur pour ceux qui ont fini leaders de leur groupe, il tout de même faut souligner qu'ils étaient menés à la pause (16-15). 

20686 10153285823449445 1144317374757899083 N

Les 5 pénalités inscrites par l'entraîneur-joueur en première mi-temps ont permis aux Grassois de se maintenir à flot, avant que Hejtmanek (41e) et Lopez (73e et 77e) inscrivent 3 essais à eux deux. Des essais transformés par le pied d'or de l'inévitable Frazer, ce qui a permis aux azuréens de s'envoler au score. Malgré un essai supplémentaire de d'Artero (80e) pour les Beaunois, la victoire était d'ores et déjà acquise pour le RO. 

Nice concède le nul

Le Stade Niçois évoluait, lui, à domicile, dans son antre des Arboras pour recevoir Rumilly. Une victoire aurait été de bon augure pour la suite. Mais il faut croire que les Rouge et Noir avaient envie de se rendre la tâche difficile. 

Car en regardant le film du match, l'on se rend compte que, s'ils ont pris l'avantage à chaque fois, ils ont aussi laissé revenir l'adversaire systématiquement. Il ne leur a d'ailleurs manqué qu'un essai pour arracher le bonus offensif avant le retour en terre savoyarde, mais il n'est pas arrivé. 

Avr 1676

Trop approximatifs, que ce soit sur les touches, le jeu au pied ou dans leurs transmissions, les joueurs de Doucet ont fortement compromis leurs chances de qualification pour les huitièmes.

Il faudra donc aller arracher cette "qualif" ce week-end en Haute-Savoie pour les Niçois, tandis que les Grassois devront confirmer leur bonne performance de l'aller.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :